Articles

Galeux - Stephen Graham Jones

« Le plus profond en l'homme, c'est la peau » écrivit Paul Valéry. Dans la cas du narrateur anonyme du " Galeux " de Stephen Graham Jones ce n'est pas complètement vrai. Car s'il est un jeune garçon passant en 389 pages de l'enfance à l'adolescence tardive, le plus important pour lui est dedans, c'est le loup qui est important. A condition qu'il y ait bien, comme il en rêve, un loup intérieur attendant son heure. " Galeux " est un émouvant roman familial. Le vaste monde du roman est le nôtre. Mais l'essentiel se passe dans le monde du narrateur, l'extérieur n'étant vu que de loin, source de nourriture ou de menace suivant les cas. Dans le petit monde du narrateur il y a sa tante Libby et son oncle Darren. Il y eut aussi son grand-père, que la vieillesse emporte au début du roman, et une mère jamais connue, morte depuis longtemps mais toujours présente dans son esprit. Pour ce qui est d'un père... Une famille incomplè

Un soupçon de bleu, Ken Liu dans Bifrost 104

Utopiales 2021 - Jump to Hyperspace

Utopiales 2021 - Blog en pause

84K - Claire North

Willie le zinzin, Stephen King dans Bifrost 104

Bangkok Déluge - Pitchaya Sudbanthad

Utopiales 2021, ça approche

Ring Shout - P. Djèlí Clark en VF

Le cauchemar d'Innsmouth - Tanabe d'après Lovecraft

The Book of all Skies - Greg Egan

La ville dans le ciel - Chris Brookmyre

Projet Dernière Chance - Andy Weir VF

Hangsaman - Shirley Jackson

Macbeth roi d'Ecosse t2 - Day - Sorel

Dans la tête de Sherlock Holmes 2 - Dahan - Liéron

La Cellule - Seelow - Jackson - Otero

Le Retour du hiérophante - Bennett RJ

Aucune terre n’est promise de Lavie Tidhar, Prix Planète SF des blogueurs 2021