Articles

Galeux - Stephen Graham Jones

« Le plus profond en l'homme, c'est la peau » écrivit Paul Valéry. Dans la cas du narrateur anonyme du " Galeux " de Stephen Graham Jones ce n'est pas complètement vrai. Car s'il est un jeune garçon passant en 389 pages de l'enfance à l'adolescence tardive, le plus important pour lui est dedans, c'est le loup qui est important. A condition qu'il y ait bien, comme il en rêve, un loup intérieur attendant son heure. " Galeux " est un émouvant roman familial. Le vaste monde du roman est le nôtre. Mais l'essentiel se passe dans le monde du narrateur, l'extérieur n'étant vu que de loin, source de nourriture ou de menace suivant les cas. Dans le petit monde du narrateur il y a sa tante Libby et son oncle Darren. Il y eut aussi son grand-père, que la vieillesse emporte au début du roman, et une mère jamais connue, morte depuis longtemps mais toujours présente dans son esprit. Pour ce qui est d'un père... Une famille incomplè

Normal - Warren Ellis - Ben justement non

Isabelle Dauphin dans Bifrost

Persepolis Rising - James S.A. Corey - Blitzkrieg

Traverser la ville - Robert Silverberg - Retour de Bifrost 85

A voté - Isaac Asimov - Retour de Bifrost 85

Au-delà du gouffre - Peter Watts - Retour de Bifrost 85

L'histoire secrète de Twin Peaks - Mark Frost - Retour de Bifrost 85

The Manhattan Projects - Hickman Pitarra Bellaire

Station : La chute - Al Robertson - IA with Attitude

Le songe d'une nuit d'octobre - Roger Zelazny - Ca couve !

Pornography - Philippe Gonin - It doesn't matter if we all die

Sherlock Holmes and the Miskatonic Monstrosities - James Lovegrove

Le pouvoir - Naomi Alderman - Mitigé

Sherlock Holmes et les ombres de Shadwell - James Lovegrove

Tension extrême - Sylvain Forge

L'appel de Cthulhu : Lovecraft illustré par Baranger

BONNE ANNEE 2018 !