Articles

La Mort à lunettes - Tome - Goffaux - Redj

Il y a des albums qui montrent et d'autres qui laissent déduire. " La Mort à lunettes " est de la seconde catégorie, tout le suggère. Son titre d'abord, dont on dira qu'il est énigmatique. Son début ensuite, violent et tragique, qu'on relit les premières pages passées en observant mieux les visages pour être sûr que c'est bien un flashforward – et donc toute la suite un flashback. Ses ellipses enfin, nombreuses, qui disent une biographie seulement par les portes qu'elle ferme lors d'un road trip final de New-York à Las Vegas aux début des années 2000, entre tournée d'adieu et baroud d'honneur pour Malcolm/Malek, un jeune noir new-yorkais converti à l'Islam en prison puis enrôlé dans un programme de com' de l'US Army. Un voyage conclusif avant l'Afghanistan que Malek entreprend avec l'aide et la compagnie d'Alexander, un vieux juif exilé à NY rencontré par hasard à l'église dans laquelle Malek fait le ménage. Le v

Les sélections pour le prix Masterton 2013

Peintres et ploutocrates

Beaucoup de gloire dans beaucoup de boue

Sélection du GPI 2013

Dans le monde fou du demiurge

Un héros anonyme

Pré-apocalyptique

Sammy in the sky with diamonds

Novlangue

La mort blanche

Utter bullshit

Angle mort 8

L'enfer de Verdun est bien tiède

Schismes

The Weird anthology (note 8)

Dents de lait

Le mère de toutes les dystopies

Two minutes to midnight

Si la loi m'autorisait à t'épouser, je le ferais

Glaciation