Articles

Galeux - Stephen Graham Jones

« Le plus profond en l'homme, c'est la peau » écrivit Paul Valéry. Dans la cas du narrateur anonyme du " Galeux " de Stephen Graham Jones ce n'est pas complètement vrai. Car s'il est un jeune garçon passant en 389 pages de l'enfance à l'adolescence tardive, le plus important pour lui est dedans, c'est le loup qui est important. A condition qu'il y ait bien, comme il en rêve, un loup intérieur attendant son heure. " Galeux " est un émouvant roman familial. Le vaste monde du roman est le nôtre. Mais l'essentiel se passe dans le monde du narrateur, l'extérieur n'étant vu que de loin, source de nourriture ou de menace suivant les cas. Dans le petit monde du narrateur il y a sa tante Libby et son oncle Darren. Il y eut aussi son grand-père, que la vieillesse emporte au début du roman, et une mère jamais connue, morte depuis longtemps mais toujours présente dans son esprit. Pour ce qui est d'un père... Une famille incomplè

L'Empire, Bobineau, Magnat, Une Somme

X's for Eyes, Laird Barron, Inutile pochade

The Library at Mount Char, Scott Hawkins, Atomic BBQ

L'Arabe du futur, Riad Sattouf, Le puits de Sherif Ali

A Dim but Happy Christmas

Crashing Heaven, Robertson, IA with Attitude

LIghtless - C.A. Higgins - Pour les mamans ?

Outcast de Kirkman en VF et on ne me dit rien

Sandman Overture - Gaiman : Vieux pot, mauvaise soupe

Sweet Tooth VF - Lemire : Indispensable

Tainaron - Leena Krohn, la ville des Beetles

Severed, Frances Larson, Hélas pauvre Yorick

La liste de Noël 2015 de Gromovar

Sykes : les Vestiges de l'Ouest

Overtime de Stross : S'ennuyer avec Bob Howard

The Postman de David Brin : la novella originale

Dragon - Thomas Day