Articles

Galeux - Stephen Graham Jones

« Le plus profond en l'homme, c'est la peau » écrivit Paul Valéry. Dans la cas du narrateur anonyme du " Galeux " de Stephen Graham Jones ce n'est pas complètement vrai. Car s'il est un jeune garçon passant en 389 pages de l'enfance à l'adolescence tardive, le plus important pour lui est dedans, c'est le loup qui est important. A condition qu'il y ait bien, comme il en rêve, un loup intérieur attendant son heure. " Galeux " est un émouvant roman familial. Le vaste monde du roman est le nôtre. Mais l'essentiel se passe dans le monde du narrateur, l'extérieur n'étant vu que de loin, source de nourriture ou de menace suivant les cas. Dans le petit monde du narrateur il y a sa tante Libby et son oncle Darren. Il y eut aussi son grand-père, que la vieillesse emporte au début du roman, et une mère jamais connue, morte depuis longtemps mais toujours présente dans son esprit. Pour ce qui est d'un père... Une famille incomplè

2069 - Josselin Bordat

Petit Blanc - Nicolas Cartelet

Farmhand 3 - Roots of All Evil - Rob Guillory

La Marche du Levant - Léafar Izen

Ils ont tué Leo Frank - Bétaucourt - Perret

L'Obscur - Philippe Testa

L'odyssée d'Hakim - Fabien Toulmé

On se dit à dans trois quatre jours ?

Indispensable : les meilleurs livres de SF et Fantasy à lire absolument

Hope - For the Future - Adams - Broxton

Survivor Song - Paul Tremblay

Les incontournables récents en SFFF pour l'été

Dirty Weekend - Helen Zahavi

Cela aussi sera réinventé - Christophe Carpentier

Seules à Berlin - Nicolas Juncker