Articles

Galeux - Stephen Graham Jones

« Le plus profond en l'homme, c'est la peau » écrivit Paul Valéry. Dans la cas du narrateur anonyme du " Galeux " de Stephen Graham Jones ce n'est pas complètement vrai. Car s'il est un jeune garçon passant en 389 pages de l'enfance à l'adolescence tardive, le plus important pour lui est dedans, c'est le loup qui est important. A condition qu'il y ait bien, comme il en rêve, un loup intérieur attendant son heure. " Galeux " est un émouvant roman familial. Le vaste monde du roman est le nôtre. Mais l'essentiel se passe dans le monde du narrateur, l'extérieur n'étant vu que de loin, source de nourriture ou de menace suivant les cas. Dans le petit monde du narrateur il y a sa tante Libby et son oncle Darren. Il y eut aussi son grand-père, que la vieillesse emporte au début du roman, et une mère jamais connue, morte depuis longtemps mais toujours présente dans son esprit. Pour ce qui est d'un père... Une famille incomplè

Dans les profondeurs du temps - Adrian Tchaikovsky

La troisième griffe de Dieu - Castro Adam-Troy

Urban t5 - Brunschwig - Ricci - Mort et renaissance ?

Le Premier Souper - Alexander Dickow

A dos de crocodile - Greg Egan VF

Toutes les saveurs - Ken Liu VF

Noir Canicule - Christian Chavassieux

Et nous aurons l'éternité - Catherine Fradier

Sourdough and Other Stories - Slatter Angela

Continent perdu - Norman Spinrad

Le Styx coule à l'envers - Dan Simmons

Insecticide - Steven Saylor

Les (des) lauréats du GPI 2021

Golden State - Ben H. Winters

Les nominés des Locus 2021

All the Murmuring Bones - Angela Slatter