Articles

Galeux - Stephen Graham Jones

« Le plus profond en l'homme, c'est la peau » écrivit Paul Valéry. Dans la cas du narrateur anonyme du " Galeux " de Stephen Graham Jones ce n'est pas complètement vrai. Car s'il est un jeune garçon passant en 389 pages de l'enfance à l'adolescence tardive, le plus important pour lui est dedans, c'est le loup qui est important. A condition qu'il y ait bien, comme il en rêve, un loup intérieur attendant son heure. " Galeux " est un émouvant roman familial. Le vaste monde du roman est le nôtre. Mais l'essentiel se passe dans le monde du narrateur, l'extérieur n'étant vu que de loin, source de nourriture ou de menace suivant les cas. Dans le petit monde du narrateur il y a sa tante Libby et son oncle Darren. Il y eut aussi son grand-père, que la vieillesse emporte au début du roman, et une mère jamais connue, morte depuis longtemps mais toujours présente dans son esprit. Pour ce qui est d'un père... Une famille incomplè

La cinquième saison - NK Jemisin VF

Le seigneur des ténèbres - Robert Silverberg - Démoniaque

La bibliothèque de Mount Char - Scott Hawkins VF

How to stop time - Matt Haig - Pour ma grand-mère

Objectif : Marcher sur la Lune avec Tintin - Hergé

Dans le sillage de Poséidon - Alastair Reynolds

The Power - Naomi Alderman - Mitigé

Uncanny Valley - Greg Egan - Je est un autre

Ni terre, ni mer - Megaton - The worst things happen at sea

Orthogonal - Greg Egan - Enoooorme

Comme une odeur de Diable - Seignolle - Encore une histoire, mémé

Amatka - Karin Tidbeck - The power of words

Petits Conan Doyle de voyage

The Strange Bird - Jeff Vandermeer - We'll meet again

Pline - Yamazaki - There ye be monsters