Articles

Galeux - Stephen Graham Jones

« Le plus profond en l'homme, c'est la peau » écrivit Paul Valéry. Dans la cas du narrateur anonyme du " Galeux " de Stephen Graham Jones ce n'est pas complètement vrai. Car s'il est un jeune garçon passant en 389 pages de l'enfance à l'adolescence tardive, le plus important pour lui est dedans, c'est le loup qui est important. A condition qu'il y ait bien, comme il en rêve, un loup intérieur attendant son heure. " Galeux " est un émouvant roman familial. Le vaste monde du roman est le nôtre. Mais l'essentiel se passe dans le monde du narrateur, l'extérieur n'étant vu que de loin, source de nourriture ou de menace suivant les cas. Dans le petit monde du narrateur il y a sa tante Libby et son oncle Darren. Il y eut aussi son grand-père, que la vieillesse emporte au début du roman, et une mère jamais connue, morte depuis longtemps mais toujours présente dans son esprit. Pour ce qui est d'un père... Une famille incomplè

Bonheur™ - Jean Baret - Veux-tu du sexe oral ?

Brève revue de BD - Conan et Planet of the Apes Visionaries

Sheriff of Babylon - King - Gerads

Anthologie - Marseille An 3013

Le roman de Jeanne - Lidia Yuknavitch

Les cieux pétrifiés - Jemisin encore et encore

La cinquième saison, de N. K. Jemisin, Prix Planète-SF 2018

Kaboul - Moorcock et Hyman - Elégie

Anatem - Neal Stephenson - Della Rosa

Sept anniversaires - Ken Liu in Une Heure-Lumière HS

Void Star en VF - Zachary Mason