Les Divis - Brian Catling

Les Divis est le troisième et dernier tome du cycle de Vorrh . Il paraît en français dans une traduction de Nathalie Mège, toujours chez Outrefleuve. Tome 3 donc review forcément courte car tu sais ou devrais savoir, lecteur, de quoi il retourne lorsqu'on prononce, non sans frémir, le nom oublié et terrifiant de Vorrh. Brian Catling (récemment décédé hélas) y lie les fils de l'intrigue complexe qu'il avait tissés dans les deux volumes précédents. D'Ismael (étonnant, non ?)  à Modesta en passant par le professeur Schumann, Cyrena Lohr, Sidrus, ou l'incroyable Undeswilliams, tous sont là pour de dernières scènes qui, parfois, sont faites de flashbacks. Et n'oublions pas pour ce grand final, même si Dieu semble l'avoir fait, ces Ancêtres qui, après avoir failli, se sont endormis ou éparpillés à la surface de la Terre. N'oublions pas non plus que la Création dont nous faisons partie est menacée (par Dieu lui-même – spécial dédicace à Marguerite Imbert car

Urban t5 - Brunschwig - Ricci - Mort et renaissance ?


Urban. 10 ans du début à la fin chez Futuropolis pour 5 tomes. 10 ans de longue attente entrecoupée de plaisirs intenses.

Et bien plus longtemps pour son créateur, l'immense Brunschwig, qui avait commencé à imaginer cette histoire sous le nom d'Urban Games en 1982, il y a bientôt 40 ans.


Tome final donc, 80 pages quand même, intitulé "Schizo Robot". C'est bien de cela qu'il s'agit alors que toutes les réponses sont enfin données au lecteur.

Dans un aller-retour constant entre le présent d'un Montplaisir en grand danger d'effondrement et le passé de son invention, on y apprend la genèse du parc de loisirs géant, celle d'A.L.I.C.E, celle d'Overtime même (les lecteurs comprendront).

On y comprend les rapports très particuliers qui lient A.L.I.C.E à Springy Fool et les conséquences que ces rapports entraînent dans le réel, aussi surprenantes que pleinement logiques.

On y décèle un meilleur avenir possible pour Zach et Ishtar et une renaissance après changement d'équipe de direction.

Et là, je vais arrêter, car je suis volontairement si cryptique que mes phrases ne font guère sens.


Alors, voici une phrase claire :

Urban, de Brunschwig et Ricci, est l'un des meilleurs cycles de BD que j'ai lus (c'est un peu une habitude avec Brunschwig). Il faut l'acheter, l'emprunter, le lire, et profiter pleinement d'une histoire aussi bien construite que réellement émouvante.


Urban t5 Schizo Robot, Brunschwig, Ricci

Commentaires