Something is Killing the Children t1, Tynion IV, Dell’Edera, Muerto

Juste quelques mots (et cette fois vraiment pas plus) sur le TPB 1 du Something is Killing the Children de l’énorme James Tynion IV, illustré par Dell’Edera et Muerto. Commençons par donner le résumé éditeur : Lorsque les enfants de la petite ville d'Archer's Peak se mettent à disparaître les uns après les autres - certains sans laisser la moindre trace, d'autres dans des circonstances extrêmement violentes - la peur, la colère et la suspicion envahissent l'entourage des victimes et laissent la police locale dans le plus grand désarroi. Aussi, quand le jeune James, seul témoin oculaire du massacre de ses trois camarades, sort de son mutisme pour parler de créatures terrifiantes vivant dans la pénombre, le coupable semble tout trouvé. Son seul espoir viendra d'une étrange inconnue, Erica Slaughter, tueuse de monstres capable de voir l'impensable, ce que l'inconscient des adultes a depuis longtemps préférer occulter. Something is Killing the Children est l’

The Postman de David Brin : la novella originale

Dans l'anthologie "Wastelands 2" il n'y a que des nouvelles post-ap, de qualité diverse.

On y lira, entre autres choses, ...for a single yesterday, un texte joli et équilibré de George RR Martin où on sent, comme dans Armageddon Rag, sa culture rock seventies. Et où on voit comment, par pragmatisme, il accepte d'y renoncer un peu.

On lira aussi, pour ceux qui ne l'auraient pas déjà fait, le Tamarisk Hunter de Bacigalupi (trouvable dans le recueil La fille flute). A relire absolument avant que la COP21 ne commence.

Et surtout la très belle, très sensible, très humaine, très émouvante (j'en ai fait assez là) novella The Postman, du toujours excellent David Brin, nominée en 83 pour le Hugo de la meilleure novella, et qui formera peu d'années après la première partie de son roman éponyme (d'où fut tiré le film avec Kevin Costner), nominé lui au Hugo et Nebula du meilleur roman en 86.

Rien que pour ces trois textes, sans préjuger des autres, l'anthologie vaut la peine.

Wastelands 2, anthologie

Commentaires

A.C. de Haenne a dit…
J'ai The Postman dans ma PàL... Je ne savais même pas qu'il s'agissait d'une novella à la base.

A.C.