La Grande Guerre de Charlie - Mills - Colquhoun

Charley's War – " La Grande Guerre de Charlie " – est une BD de Pat Mills dessinée par Joe Colquhoun et publiée sous forme de courts strips de trois puis quatre pages dans la revue Battle Picture Weekly entre 1979 et 1988. Le label français Delirium en a publié une intégrale en dix volumes ; pour fêter ses dix ans d'existence il sort aujourd’hui une ouvrage de belle taille contenant l'intégralité des épisodes consacrés à la Bataille de la Somme assortis d'interviews des auteurs et de reproductions de certaines couvertures. Il fallait bien que je m'y plonge. Décidé à montrer les horreurs et la cruauté sans nom d'une Grande Guerre dont on pensait bêtement qu'elle serait la Der des Ders, Mills le fait à travers le personnage de Charlie, un jeune Anglais de 16 ans guère futé mais très patriote qui s'engagea en mentant sur son âge quand on lui dit que son roi avait besoin de lui. Arrivé en France au milieu des  Pals Batallion , Charlie se retrouve

L'histoire secrète de Twin Peaks - Mark Frost - Retour de Bifrost 85


"L'histoire secrète de Twin Peaks" est un livre surprenant autant que séduisant.

Surprenant car, loin d'être le roman de facture classique que sa couverture laisse imaginer, LHSDTP s'apparente dans sa forme au roman épistolaire sans être un épistolaire strict. LHSDTP se présente comme la mission confiée à un agent du FBI d'identifier l'Archiviste, l'auteur anonyme d'un imposant dossier sur les racines du mystère Twin Peaks – si long et détaillé qu'il confine à une anamnèse de l'étrange dans la petite ville. LHSDTP est donc le dossier secret in extenso, annoté en marge par l'agent du FBI qui l'analyse.

Surprenant aussi car seule une très faible part de l'ouvrage est consacrée directement à l'affaire filmée par David Lynch, ce qui déroutera – voire décevra – sûrement les aficionados. On trouve bien des bios détaillées des personnages principaux de la série, ainsi qu'une histoire de leur famille et une analyse de leurs relations, mais ce n'est pas l'essentiel. Il s'agit ici d'histoire secrète au sens strict du terme, c'est à dire du récit de temps long d'événements cachés au commun des mortels ou de mise en relation de faits apparemment indépendants pour en extraire les liens cachés.

Mais c'est aussi un ouvrage séduisant. D'abord il est très beau. La variété des documents proposés (coupures de presse, photos, dessins, rapports officiels caviardés, etc.) et le soin apporté à la création des fac-similé offrent à l’œil un objet plaisant à voir, qu'on feuillette avec plaisir, un peu comme quand on fouille dans une vieille malle retrouvée au grenier ; une plongée dans un monde jusque là inconnu, aussi joliment suranné dans la forme que foisonnant dans le fond. Car pour peu qu'on s'y plonge vraiment (je pense que le feuilletage distrait est ici contre-productif), il est d'une grande richesse thématique.

Mêlant le vrai, le supposé, le complotiste, l'auteur raconte l'histoire secrète de Twin Peaks, du monde et de l'humanité entière. Sans jamais lever complètement le voile, laissant une part au doute et à l'interprétation (car à l'inverse des secrets qu'on peut révéler au grand jour et changer en informations, les mystères restent inaccessibles à une connaissance complète), Frost livre un récit qui s'étend de l'expédition Lewis et Clark – qui traversa les USA jusqu'au Pacifique au début du XIXème (cf. le comics Manifest Destiny) – à nos jours.

On y croise des Francs-Maçons et des Illuminati ; on y apprend le sort tragique des Indiens Nez-Percés, premiers habitants de la région de Twin Peaks. Déjà, l’inexplicable hantait les forêts du futur Etat de Washington. Et le temps passe. Twin Peaks, la ville, naît et grandit. Autour, dans les monts et les bois, les phénomènes étranges sont rares mais récurrents, et de plus en plus documentés avec l'augmentation du peuplement et l'avancée des techniques.

Fil rouge du dossier, le jeune Doug Milford vit l'un de ces événements. Sa vie en est bouleversée ; Milford devient un agent de plus en plus secret au service du gouvernement. Projets Sign, Grudge, Blue Book, Milford est de toutes les recherches ufologiques et de toutes les dissimulations. Il « croise » Eisenhower, fréquente Nixon, mais aussi Ray « Amazing Stories » Palmer ou le Majestic 12. Il finit par mourir dans l'épisode 19 de la série, non sans avoir transmis, dans LHSDTP, sa charge de surveillance à l'Archiviste.

L'histoire secrète de Twin Peaks, Mark Frost

Commentaires