The Old Axolotl - Jacek Dukaj

Futur proche. Pour commencer. La Terre a été balayée par une vague de neutrons d'origine inconnue qui a éliminé toute vie biologique. Ne reste de la seule oasis de vie connue dans l'univers qu'une boule inerte, stérilisée comme un intestin après un traitement antibiotique surdosé. Difficile alors d'y placer une histoire, sauf à savoir rendre romanesque le mouvement des plaques tectoniques. Une histoire est néanmoins possible dans le court roman The Old Axolotl , de l'auteur polonais Jacek Dukaj, nominé pour le Janusz A. Zajdel Award 2016 . Car, dans le monde imaginé par Dukaj, alors que la vague neutronique passait de méridien en méridien, quelques poignées d'humains (aucun Asiatique, premiers touchés et premiers morts avant même de comprendre ce qui se passait) ont réussi à s'uploader en catastrophe à l'intérieur de divers serveurs informatique en utilisant des versions (bien ou mal) patchées d'un jeu online censé utiliser des bots modelés à parti

Les lauréats du GPI 2013

Le GPI 2013 vient de désigner ses lauréats (les sélections sont ici)


Il y a du bon dedans. Qu'on en juge. Pour ce qui nous concerne.


Meilleur roman francophone




Meilleur roman étranger 

La fille automate, Paolo Bacigalupi


Meilleure nouvelle étrangère

La petite déesse, Ian McDonald


Prix Jacques Chambon de la meilleure traduction

Sara Doke pour La fille automate (Gratz Sara, you deserve it)

Commentaires

Lorhkan a dit…
Un beau palmarès !
Content pour Thomas Day, pour l'excellent Bacigalupi, et pour la nouvelle de Ian McDonald.

Je suis quand même surpris pour le prix de la traduction. Sara Doke a fait un excellent travail, je ne remets pas du tout ça en cause, mais la traduction de Enig Marcheur quand même (je ne l'ai pas lu, donc je ne suis pas le mieux placé pour juger ceci dit...)... C'est une surprise, et tant mieux pour Sara ! ;)
Gromovar a dit…
Trop étrange peut-être le enig.
Anonyme a dit…
Mouais, ça me fait toujours bizarre ces prix où les oeuvres récompensées en 2013 ont en fin de compte été écrites il y a plusieurs années de cela...C'est en regardant de plus près qu'on s'aperçoit que c'est en fait l'édition française qui est récompensée. Du coup, gros décalage entre ce qui fait l'actualité de l'imaginaire français et ce qu'on voit quand on suit ce qui se passe en anglais.

Sinon, sur un tout autre registre, j'ai lu "La Religion des seigneurs". Vraiment intéressant et bien construit.

Verti de Shanghai
Gromovar a dit…
Il est vrai qu'il y a un gros (et gênant) décalage temporel. Le prix des blogueurs essaie d'éviter cet écueil ;)

Sur le fait que l'édition française s'autocongratule, c'est la base (regrettable) de tout prix professionnel me semble-t-il.

Je vais aller jeter un oeil à "La religion des seigneurs".
Anonyme a dit…
Mais tu l'as déjà lu! C'est toi qui me l'as fait découvrir: http://www.quoideneufsurmapile.com/2011/02/la-religion-des-saigneurs.html !

Verti
Gromovar a dit…
Quel âne. J'ai pas percuté. J'ai cru que c'était un policier historique.
Tigger Lilly a dit…
La traduction de la fille automate est brillante mais ... même réflexion que Lorhkan ... Enig marcheur quoi. C'est une prouesse de traduire un livre pareil, le traducteur aurait mérité d'être récompensé.
Anonyme a dit…
En parlant de traduction, j'ai vu que le premier tome de la trilogie de sf chinoise "Trois corps célestes" de Liu Cixin a été traduit en anglais sous le titre de "Trisomy". C'est de très loin ce qui se fait de mieux en sf chinoise ici et c'est même comparable aux plus grandes oeuvres du genre style "A Deepness in the sky".
Gromovar a dit…
Intéressant et la référence à "A deepness in the sky" me parle fortement. Je vais aller voir ça.