La Muraille de Chine - Franz Kafka

Ressortie du recueil La Muraille de Chine de Franz Kafka aux Forges de Vulcain. Traduit par Stéphane Rilling qui postface et nanti d’une intéressant préface d’Éric Pessan, le recueil est articulé autour de La Construction de la muraille de Chine , une nouvelle de longueur moyenne, et de textes beaucoup plus courts, tous écrits entre 1917 et 1922 alors que l’empire austro-hongrois s’effondrait, que l’antisémitisme montait, parallèlement au sionisme, et que l’intérêt pour le Chine, immense et en partie incompréhensible, était fort. Passé Le chasseur Gracchus , un premier texte dont l’intérêt narratif m’a largement échappé, Kafka construit ici par fragments (certaines nouvelles ne font que deux ou trois pages) la vision d’un monde qui échappe largement à la compréhension humaine et dans lequel l’absurde (on le dit toujours) mais aussi l’arbitraire (on le dit parfois moins) est la norme. Le monde de Kafka est immense, comme la Chine. Immense au point que l’homme normal n’en voit jamais

Le voleur quantique


Sous une couverture assez ignoble, Bragelonne a sorti récemment en français "Le voleur quantique", premier roman brillant imho de Hannu Rajaniemi.

Je l'avais chroniqué ici, puis sa suite non encore traduite là.

J'avais aussi interviewé l'auteur.

Guillaume Stellaire n'a guère aimé, schisme en vue au sein du jury du prix Planète-SF des blogueurs :)

Le voleur quantique, Hannu Rajaniemi

Commentaires

Enfin de vrais débats au sein de ce jury un peu trop consensuel. :P
Gromovar a dit…
N'est ce pas ?
Elessar a dit…
Effectivement, la couv' VO est quand même beaucoup plus classe.
Celle de Bragelonne pique les yeux un peu :-/
Gromovar a dit…
Il y en a une très belle (même si elle ne veut pas dire grand chose) avec deux cités futuristes.
Sombrefeline a dit…
Argl ! Entre ceux qui disent que c'est bien et ceux qui n'ont pas aimé, je ne sais que penser.
Je pense que je vais devoir me faire ma propre opinion sur le sujet...
En tout cas, c'est vrai que la couverture pique un peu les yeux.
Gromovar a dit…
Si tu aimes la Hard-SF très barrée, ça se tente.
Guillmot a dit…
Plutôt comparable au Nouveau Space Opéra, amha.
Gromovar a dit…
Mouais. A mi-chemin entre les deux.
Guillmot a dit…
Justement pour ça que c'est du NSO : cette impression de faire de la hard science alors que ce n'est qu'une accumulation de termes scientifiques n'étant d'aucune manière suffisamment tangibles pour être autre chose que du pur imaginaire ;)
Gromovar a dit…
D'accord pour les nanotechs extrêmes, moins en ce qui concerne les technologies informatiques :)

Maintenant, après avoir lu le début de diaspora d'Egan, plus rien ne peut se comparer en terme de Hard.