The Book of all Skies - Greg Egan

Imaginez un monde « coupé » en un très grand nombre de morceaux. Des morceaux qui, chacun, semblent un monde à part entière ou au moins un pays, dotés chacun d'un nom, d'une population (souvent) , d'une « ambiance » physique ou zoologique, d'une plus ou moins grande proximité avec son étoile. On passe de l'un à l'autre de ces morceaux à travers un « anneau » ou « cerceau », accessible depuis un point géographique précis du monde présent dans chaque morceau, ce qui fait de ce monde un espace multiplement connecté. Si on utilise l'anneau dans un sens on atteint un certain morceau (« ciel », d’où le titre) qu'on peut se représenter comme « au-dessus », et si on l'utilise dans l'autre sens on atteint le « ciel » qui serait « en-dessous » – tout ceci hors de toute verticalité physique bien entendu. De saut en saut on ferait – si tout était optimal – une boucle sans fin qui finirait par ramener le voyageur à son point de départ. Sous l'un de ces c

Le voleur quantique


Sous une couverture assez ignoble, Bragelonne a sorti récemment en français "Le voleur quantique", premier roman brillant imho de Hannu Rajaniemi.

Je l'avais chroniqué ici, puis sa suite non encore traduite là.

J'avais aussi interviewé l'auteur.

Guillaume Stellaire n'a guère aimé, schisme en vue au sein du jury du prix Planète-SF des blogueurs :)

Le voleur quantique, Hannu Rajaniemi

Commentaires

Enfin de vrais débats au sein de ce jury un peu trop consensuel. :P
Gromovar a dit…
N'est ce pas ?
Elessar a dit…
Effectivement, la couv' VO est quand même beaucoup plus classe.
Celle de Bragelonne pique les yeux un peu :-/
Gromovar a dit…
Il y en a une très belle (même si elle ne veut pas dire grand chose) avec deux cités futuristes.
Sombrefeline a dit…
Argl ! Entre ceux qui disent que c'est bien et ceux qui n'ont pas aimé, je ne sais que penser.
Je pense que je vais devoir me faire ma propre opinion sur le sujet...
En tout cas, c'est vrai que la couverture pique un peu les yeux.
Gromovar a dit…
Si tu aimes la Hard-SF très barrée, ça se tente.
Guillmot a dit…
Plutôt comparable au Nouveau Space Opéra, amha.
Gromovar a dit…
Mouais. A mi-chemin entre les deux.
Guillmot a dit…
Justement pour ça que c'est du NSO : cette impression de faire de la hard science alors que ce n'est qu'une accumulation de termes scientifiques n'étant d'aucune manière suffisamment tangibles pour être autre chose que du pur imaginaire ;)
Gromovar a dit…
D'accord pour les nanotechs extrêmes, moins en ce qui concerne les technologies informatiques :)

Maintenant, après avoir lu le début de diaspora d'Egan, plus rien ne peut se comparer en terme de Hard.