Dissipatio H.G. - Guido Morselli

« Il suffit d'un peu de courage.  Plus la douleur est déterminée et précise, plus l'instinct de la vie se débat, et l'idée de suicide tombe.  Quand j'y pensais, cela semblait facile. Et pourtant de pauvres petites femmes l'ont fait. Il faut de l'humilité, non de l'orgueil.  Tout cela me dégoute.  Pas de paroles. Un geste. Je n'écrirai plus. » Ces phrases, les dernières du Métier de vivre de Pavese, sont écrites neuf jours avant son suicide. Cette « idée de suicide », ce désir de mort, le narrateur anonyme de " Dissipation H.G. " les partage. Mais lui recule, n'utilise pas sa « fiancée à l’œil noir », et lorsqu'il sort de la grotte où il pensait mettre fin à ses jours, il réalise qu'il est maintenant seul sur Terre. Que toute l'humanité a disparu. Que ne reste plus que lui dans un monde vide d'hommes. " Dissipatio H.G. " est le journal de son expérience, vécue entre un village de montagne et la ville proche de Zuri

La fille flûte - Paolo Bacigalupi


Il y a plus de quatre ans, j'écrivais tout le bien que je pensais de cette "Fille flûte", Pump Six en VO (Pas une traduction délirante mais le choix d'une autre nouvelle, The fluted girl, comme nouvelle-titre).

Entre temps, l’étoile de Paolo Bacigalupi n'a cessé de grandir, à juste titre. L'auteur a gagné de nombreux prix pour son roman La fille automate, dont le Prix des Blogueurs 2012.
Chance, le public francophone n'est pas privé d'une œuvre qui devient foisonnante. Le Diable Vauvert à l'édition et Sara Doke à la traduction s'attellent à mettre à sa disposition tous les écrits de Bacigalupi.

Merci à eux pour tous les lecteurs VF.
Quand à vous, lecteurs VF, ruez-vous ! C'est du très bon.

La fille flûte, Paolo Bacigalupi

Commentaires

Efelle a dit…
Pour la ruée, c'est fait. :D
Xapur a dit…
Il sera mien.
Gromovar a dit…
Tu feras bien :)
Lorhkan a dit…
C'est bien noté. ;)