La Muraille de Chine - Franz Kafka

Ressortie du recueil La Muraille de Chine de Franz Kafka aux Forges de Vulcain. Traduit par Stéphane Rilling qui postface et nanti d’une intéressant préface d’Éric Pessan, le recueil est articulé autour de La Construction de la muraille de Chine , une nouvelle de longueur moyenne, et de textes beaucoup plus courts, tous écrits entre 1917 et 1922 alors que l’empire austro-hongrois s’effondrait, que l’antisémitisme montait, parallèlement au sionisme, et que l’intérêt pour le Chine, immense et en partie incompréhensible, était fort. Passé Le chasseur Gracchus , un premier texte dont l’intérêt narratif m’a largement échappé, Kafka construit ici par fragments (certaines nouvelles ne font que deux ou trois pages) la vision d’un monde qui échappe largement à la compréhension humaine et dans lequel l’absurde (on le dit toujours) mais aussi l’arbitraire (on le dit parfois moins) est la norme. Le monde de Kafka est immense, comme la Chine. Immense au point que l’homme normal n’en voit jamais

Cloud Atlas (le livre)


Alors que beaucoup ont vu et apprécié l'excellent film qu'est l'adaptation du Cloud Atlas de David Mitchell par les Wachowski, je rappelle que c'est aussi et d'abord un excellent roman chroniqué ici. A lire enVO si posible imho, sinon en français, sous cette couverture que les filles du marketing ont décidé d'affubler de personnages du film comme si le roman était une novellisation.

Et j'avais tort de craindre le pire. L'adaptation est brillante.

Commentaires

Lorhkan a dit…
Pas de chronique sur le film ?
Gromovar a dit…
Non, je sais pas faire.
Lionel Davoust a dit…
Oui, très chouette chronique du livre. Le film m'a clairement donné envie d'en savoir plus. :)
Gromovar a dit…
Ne t"en prive pas :)
Vert a dit…
Je suis en plein dedans là, le début est un peu lent quand on a le film en tête, mais une fois dedans on se régale.

C'est marrant qau début je trouvais film et roman très proche, et plus j'avance et plus je les vois qui s'éloignent au niveau des idées (ce qui est très agréable, sinon je m'ennuierais).

Mis à part l'horrible couverture (j'aurais bien aimé me passer de l'affiche du film), la VF m'a l'air tout à fait correcte (en tout cas pour la partie centrale ça se lit bien, c'était ma crainte principale)
Gromovar a dit…
L'adaptation est très bonne, je trouve. Elle garde l'essentiel et transforme assez pour le medium cinéma.
Tigger Lilly a dit…
A voir et à lire donc. A lire je sais pas quand, mais voir ce sera certanement pour la semaine prochaine !

PS : t'as aussi des problèmes de spams que tu as mis le captcha ?
Gromovar a dit…
Oui, et ça devenait insupportable. J'étais pas chaud au départ mais ça m'a changé la vie.