Reus 2066 - Pablo Martin Sanchez

Jeudi 24 juin 2066. Un peu plus de trois mois avant la fin du moratoire d’évacuation de la péninsule espagnole selon les termes du pacte de la Honte. Trois mois avant que l’Espagne tout entière devienne l’une des bases militaires des forces alliées dans la Troisième Guerre Mondiale. Dans cette perspective, les Espagnols doivent évacuer vers d’autres pays où ils seront, tant bien que mal, accueillis. La plupart l’ont déjà fait. Quelques acharnés résistent, ne veulent pas quitter leur terre. Pablo, 89 ans, est l’un de ces acharnés. Avec onze autres récalcitrants comme lui, il occupe le Pere Mata, un asile psychiatrique reconverti en centre gériatrique dans les environs de la ville de Reus, en Catalogne. Ancien écrivain qui n’a plus écrit une ligne depuis longtemps, Pablo se remet en ce 24 juin à tenir un journal. C’est ce journal que tu liras, lecteur, si tu parcours les pages de Reus, 2066 , dernier roman traduit en français de Pablo Martin Sanchez et troisième volume de la biographie f

Cloud Atlas (le livre)


Alors que beaucoup ont vu et apprécié l'excellent film qu'est l'adaptation du Cloud Atlas de David Mitchell par les Wachowski, je rappelle que c'est aussi et d'abord un excellent roman chroniqué ici. A lire enVO si posible imho, sinon en français, sous cette couverture que les filles du marketing ont décidé d'affubler de personnages du film comme si le roman était une novellisation.

Et j'avais tort de craindre le pire. L'adaptation est brillante.

Commentaires

Lorhkan a dit…
Pas de chronique sur le film ?
Gromovar a dit…
Non, je sais pas faire.
Lionel Davoust a dit…
Oui, très chouette chronique du livre. Le film m'a clairement donné envie d'en savoir plus. :)
Gromovar a dit…
Ne t"en prive pas :)
Vert a dit…
Je suis en plein dedans là, le début est un peu lent quand on a le film en tête, mais une fois dedans on se régale.

C'est marrant qau début je trouvais film et roman très proche, et plus j'avance et plus je les vois qui s'éloignent au niveau des idées (ce qui est très agréable, sinon je m'ennuierais).

Mis à part l'horrible couverture (j'aurais bien aimé me passer de l'affiche du film), la VF m'a l'air tout à fait correcte (en tout cas pour la partie centrale ça se lit bien, c'était ma crainte principale)
Gromovar a dit…
L'adaptation est très bonne, je trouve. Elle garde l'essentiel et transforme assez pour le medium cinéma.
Tigger Lilly a dit…
A voir et à lire donc. A lire je sais pas quand, mais voir ce sera certanement pour la semaine prochaine !

PS : t'as aussi des problèmes de spams que tu as mis le captcha ?
Gromovar a dit…
Oui, et ça devenait insupportable. J'étais pas chaud au départ mais ça m'a changé la vie.