Lost Ark Dreaming - Suyi Davies Okungbowa

Lagos, dans quelques années. Yekini est une analyste intermédiaire, entre enforcer et fixer . Elle part pour sa première mission sur le terrain. Tuoyo est une ingénieur maintenance. Elle fait face à un problème de sas défectueux. Ngozi est un cadre administratif. Il est appelé pour superviser le problème. Les trois se retrouvent face à un événement bien plus grave et bouleversant que l’incident technique auquel ils se croyaient confrontés. Yekini, Tuoyo et Ngozi vivent tous les trois dans le Pinnacle, la seule tour encore fonctionnelle d'un groupe de cinq qui avaient été surnommées les Fingers au moment de leur construction par un riche promoteur nigérian. Les faits à l'origine de leur rencontre, d'abord et longtemps conflictuelle, les amènent à découvrir de dérangeants secrets qui les pousseront à aller chercher au fond de leur propre histoire le courage de se surpasser pour le bien de la communauté. Nigéria, futur pas si lointain. Le changement climatique et la montée du

Cloud Atlas (le livre)


Alors que beaucoup ont vu et apprécié l'excellent film qu'est l'adaptation du Cloud Atlas de David Mitchell par les Wachowski, je rappelle que c'est aussi et d'abord un excellent roman chroniqué ici. A lire enVO si posible imho, sinon en français, sous cette couverture que les filles du marketing ont décidé d'affubler de personnages du film comme si le roman était une novellisation.

Et j'avais tort de craindre le pire. L'adaptation est brillante.

Commentaires

Lorhkan a dit…
Pas de chronique sur le film ?
Gromovar a dit…
Non, je sais pas faire.
Lionel Davoust a dit…
Oui, très chouette chronique du livre. Le film m'a clairement donné envie d'en savoir plus. :)
Gromovar a dit…
Ne t"en prive pas :)
Vert a dit…
Je suis en plein dedans là, le début est un peu lent quand on a le film en tête, mais une fois dedans on se régale.

C'est marrant qau début je trouvais film et roman très proche, et plus j'avance et plus je les vois qui s'éloignent au niveau des idées (ce qui est très agréable, sinon je m'ennuierais).

Mis à part l'horrible couverture (j'aurais bien aimé me passer de l'affiche du film), la VF m'a l'air tout à fait correcte (en tout cas pour la partie centrale ça se lit bien, c'était ma crainte principale)
Gromovar a dit…
L'adaptation est très bonne, je trouve. Elle garde l'essentiel et transforme assez pour le medium cinéma.
Tigger Lilly a dit…
A voir et à lire donc. A lire je sais pas quand, mais voir ce sera certanement pour la semaine prochaine !

PS : t'as aussi des problèmes de spams que tu as mis le captcha ?
Gromovar a dit…
Oui, et ça devenait insupportable. J'étais pas chaud au départ mais ça m'a changé la vie.