Noon du soleil noir - L.L. Kloetzer

L'auteur bicéphale L.L. Kloetzer restera pour toujours le premier lauréat du Prix Planète SF des Blogueurs avec son jamais imité Cleer . C'était il y a onze ans. Quelques romans et nouvelles plus tard, il revient aujourd'hui avec " Noon du soleil noir ", un court roman hommage au genre Sword and sorcery . Ailleurs et hier, dans la Cité des toges noires. La plus grande ville du monde connu est le lieu de tous les possibles. Gouvernée par un Suzerain enfant, administrée par une oligarchie d'eunuques, corrompue du haut en bas et jusqu'à la moelle, carrefour du commerce des biens et lieu d'entrecroisement des hommes, la Cité est singulièrement le rude havre de Yors, un ancien mercenaire fatigué et boiteux qui cherche de faciles missions pour gagner de quoi survivre – on n'appellera pas ça vivre. C'est près du Caravansérail que le vieux baroudeur est engagé par Noon, un jeune homme visiblement aussi riche qu'un peu lunaire récemment arrivé en

La mort immortelle - Liu Cixin


Sortie de "La mort immortelle", troisième et dernier tome de la trilogie du Problème à trois corps de Liu Cixin. Cette indispensable conclusion était chroniquée en VO, là, à portée de clic.

La mort immortelle, Liu Cixin

Commentaires

Anonyme a dit…
Rah sérieux la traduction du titre o_o
Gromovar a dit…
Quelqu'un s'est pris pour Lovecraft ;)
Gwennaël a dit…
Sur le titre : http://gwennaelgaffric.blogspot.com/2018/10/parution-de-la-mort-immortelle.html (en fin de page)

;)
Gromovar a dit…
Tu aurais pu traduire Baron Samedi vit pour toujours ;)
Gwennaël a dit…
Oui, ou bien "L'éternel Ankou", ça aurait au moins eu le mérite de rendre hommage à mes racines...
Plus sérieusement, le choix du titre a été un sacré casse-tête. Et les traducteurs ont rarement le dernier mot...
Gromovar a dit…
J'imagine volontiers.
Mathieu a dit…
C'est bien dommage car votre travail est phénoménal, tout autant que ce dernier tome. Le titre ne lui fait pas honneur. Même une traduction littérale e ce dernier aurait été plus plaisante.