La Muraille de Chine - Franz Kafka

Ressortie du recueil La Muraille de Chine de Franz Kafka aux Forges de Vulcain. Traduit par Stéphane Rilling qui postface et nanti d’une intéressant préface d’Éric Pessan, le recueil est articulé autour de La Construction de la muraille de Chine , une nouvelle de longueur moyenne, et de textes beaucoup plus courts, tous écrits entre 1917 et 1922 alors que l’empire austro-hongrois s’effondrait, que l’antisémitisme montait, parallèlement au sionisme, et que l’intérêt pour le Chine, immense et en partie incompréhensible, était fort. Passé Le chasseur Gracchus , un premier texte dont l’intérêt narratif m’a largement échappé, Kafka construit ici par fragments (certaines nouvelles ne font que deux ou trois pages) la vision d’un monde qui échappe largement à la compréhension humaine et dans lequel l’absurde (on le dit toujours) mais aussi l’arbitraire (on le dit parfois moins) est la norme. Le monde de Kafka est immense, comme la Chine. Immense au point que l’homme normal n’en voit jamais

Epouvante et surnaturel en littérature, HP Lovecraft


Tu lis "Epouvante et surnaturel en littérature" et tu vis vieux et sage. Lovecraft par lui-même, même quand il parle, savamment, d'autre chose.

Je ne peux en dire plus car ma chronique sera dans le Bifrost n° 73, et elle ne reviendra ici qu’un an après la sortie de la revue (c’est à dire, pfff…).

Je peux au moins donner le résumé de la couv’ car celui-ci est disponible partout :

Pourquoi l'attrait exercé par l'épouvante et le surnaturel ? Peur, sentiment du mal, étonnement se mêlent au désir éternel de l'homme de sonder le mystère. Un maître incontesté de la littérature fantastique analyse ici ces motivations qui ont leur source dans l'angoisse atavique de l'homme devant la nature et qui assurent à ce genre littéraire sa pérennité.

Voila. Rien de plus. Sinon voici ce qui m'attend :



Commentaires

Thomas Day a dit…
Si tu as l'édition "représentée" sur ton site, détail de Hieronimus Bosch en couverture, peux-tu me dire qui en est le traducteur ?
(J'ai trouvé pas moins de trois traduction françaises différentes de cet essai, ce qui n'est pas bon pour le peu de cheveux qu'il me reste)
Gromovar a dit…
Les traducteurs sur mon exemplaire sont Bergier et Truchaud.
Brunoosfere a dit…
Question complémentaire à celle de Thomas Day : pourrais-tu me donner l'achevé d'imprimer et/ou le dépôt légal de ton livre, s'il te plaît ? Merci !
Gromovar a dit…
Alors :

DL : Février 85

Et Achevé le 19/2/85