La Marche funèbre des marionnettes - Adam-Troy Castro

Dans le troisième tome des aventures d’Andrea Cort, intitulé La Guerre des marionnettes , on découvrait, ébahi, le Ballet des Vhlans. On assistait à cet événement annuel, entre rite et art, au cours duquel des dizaines de milliers des sentients mais cryptiques Vhlans dansaient une danse extraordinairement complexe à l’aide de leurs corps munis de dix fouets surpuissants, une danse qui, effet des coups de fouets mutuellement portés ou explosions cardiaques de fatigue, se terminait par leur mort en masse sous les regards stupéfiés des délégations étrangères. Sans explication. Sans rime ni raison pour toute autre espèce qu’eux-mêmes. On y apprenait aussi que, des années auparavant, une humaine nommée Isadora (Duncan ?) , au corps modifié dans ce bût, avait dansé avec les Vhlans. Elle était devenue légendaire dans tous l’espace sentient. Adam-Troy Castro raconte aujourd’hui son histoire dans une novella intitulée La Marche funèbre des marionnettes publiée dans la collection UHL au Bélial

Epouvante et surnaturel en littérature, HP Lovecraft


Tu lis "Epouvante et surnaturel en littérature" et tu vis vieux et sage. Lovecraft par lui-même, même quand il parle, savamment, d'autre chose.

Je ne peux en dire plus car ma chronique sera dans le Bifrost n° 73, et elle ne reviendra ici qu’un an après la sortie de la revue (c’est à dire, pfff…).

Je peux au moins donner le résumé de la couv’ car celui-ci est disponible partout :

Pourquoi l'attrait exercé par l'épouvante et le surnaturel ? Peur, sentiment du mal, étonnement se mêlent au désir éternel de l'homme de sonder le mystère. Un maître incontesté de la littérature fantastique analyse ici ces motivations qui ont leur source dans l'angoisse atavique de l'homme devant la nature et qui assurent à ce genre littéraire sa pérennité.

Voila. Rien de plus. Sinon voici ce qui m'attend :



Commentaires

Thomas Day a dit…
Si tu as l'édition "représentée" sur ton site, détail de Hieronimus Bosch en couverture, peux-tu me dire qui en est le traducteur ?
(J'ai trouvé pas moins de trois traduction françaises différentes de cet essai, ce qui n'est pas bon pour le peu de cheveux qu'il me reste)
Gromovar a dit…
Les traducteurs sur mon exemplaire sont Bergier et Truchaud.
Brunoosfere a dit…
Question complémentaire à celle de Thomas Day : pourrais-tu me donner l'achevé d'imprimer et/ou le dépôt légal de ton livre, s'il te plaît ? Merci !
Gromovar a dit…
Alors :

DL : Février 85

Et Achevé le 19/2/85