The Old Axolotl - Jacek Dukaj

Futur proche. Pour commencer. La Terre a été balayée par une vague de neutrons d'origine inconnue qui a éliminé toute vie biologique. Ne reste de la seule oasis de vie connue dans l'univers qu'une boule inerte, stérilisée comme un intestin après un traitement antibiotique surdosé. Difficile alors d'y placer une histoire, sauf à savoir rendre romanesque le mouvement des plaques tectoniques. Une histoire est néanmoins possible dans le court roman The Old Axolotl , de l'auteur polonais Jacek Dukaj, nominé pour le Janusz A. Zajdel Award 2016 . Car, dans le monde imaginé par Dukaj, alors que la vague neutronique passait de méridien en méridien, quelques poignées d'humains (aucun Asiatique, premiers touchés et premiers morts avant même de comprendre ce qui se passait) ont réussi à s'uploader en catastrophe à l'intérieur de divers serveurs informatique en utilisant des versions (bien ou mal) patchées d'un jeu online censé utiliser des bots modelés à parti

Hey ho hey ho From home to Mars I go


Chacun sait bien que le premier voyage vers la Lune a été réalisé par un groupe d’aventuriers déterminés et audacieux à bord d’un obus de canon creux tiré par la bouche à feu la plus énorme de l’Histoire de l’Humanité. Le canon utilisé par les explorateurs, construit pour des raisons pratiques en Floride, s’inspire des Columbiad américains, canons de défense côtière de gros calibre, d’où le titre de la nouvelle de Baxter.

Car ce que nous raconte le grand Stephen ici, c’est la suite méconnue de cette histoire, le voyage vers Mars en solitaire de Impey Barbicane, toute déception bue après son voyage lunaire.
Baxter profite de l’occasion pour rendre un hommage moqueur aux erreurs scientifiques les plus flagrantes de Verne, et pour asséner un ultime coup sur la tête du pauvre Barbicane qui rêvait encore de Nature et de vie martiennes. Barbicane et Curiosity, même combat !

Un texte amusant et référentiel, guère indispensable mais pas à éviter pour autant. Et pour le prix modique de 0 € jusqu'au 30 avril, pourquoi passer au large ?

Columbiad, Stephen Baxter

Cette nouvelle participe au Challenge JLNN

Commentaires

Lorhkan a dit…
Téléchargé !
Vert a dit…
Je l'ai récupéré aussi du coup, merci pour l'info ^^
Gromovar a dit…
Tant mieux :)