La Muraille de Chine - Franz Kafka

Ressortie du recueil La Muraille de Chine de Franz Kafka aux Forges de Vulcain. Traduit par Stéphane Rilling qui postface et nanti d’une intéressant préface d’Éric Pessan, le recueil est articulé autour de La Construction de la muraille de Chine , une nouvelle de longueur moyenne, et de textes beaucoup plus courts, tous écrits entre 1917 et 1922 alors que l’empire austro-hongrois s’effondrait, que l’antisémitisme montait, parallèlement au sionisme, et que l’intérêt pour le Chine, immense et en partie incompréhensible, était fort. Passé Le chasseur Gracchus , un premier texte dont l’intérêt narratif m’a largement échappé, Kafka construit ici par fragments (certaines nouvelles ne font que deux ou trois pages) la vision d’un monde qui échappe largement à la compréhension humaine et dans lequel l’absurde (on le dit toujours) mais aussi l’arbitraire (on le dit parfois moins) est la norme. Le monde de Kafka est immense, comme la Chine. Immense au point que l’homme normal n’en voit jamais

AWAKE, AT LAST



MUHAHAHAHAHA !!
VOS PRIERES M'ONT REVEILLE, PAUVRES FOUS !!
ÏA ÏA SHUB-NIGGURATH !!

Commentaires

Lorhkan a dit…
MER IL ET FOU ! ^^
Xapur a dit…
Et si finalement c'était Chtulhu qui mettra fin au monde en 2012 ?
Gromovar a dit…
Se tenir loin de R'lyeh donc.
Tigger Lilly a dit…
J'ai vu que tu te présentais aux présidentielles, ça fait partie de ta campagne électorale ? Beau slogan en tout cas (même si j'ai pas tout compris).
Munin a dit…
Ca y est, te voilà. Depuis le temps que je prie à chaque changement d'heure, il t'en a fallu du temps pour finir ton roupillon et sortir ton groin de ton trou d'eau !