La Muraille de Chine - Franz Kafka

Ressortie du recueil La Muraille de Chine de Franz Kafka aux Forges de Vulcain. Traduit par Stéphane Rilling qui postface et nanti d’une intéressant préface d’Éric Pessan, le recueil est articulé autour de La Construction de la muraille de Chine , une nouvelle de longueur moyenne, et de textes beaucoup plus courts, tous écrits entre 1917 et 1922 alors que l’empire austro-hongrois s’effondrait, que l’antisémitisme montait, parallèlement au sionisme, et que l’intérêt pour le Chine, immense et en partie incompréhensible, était fort. Passé Le chasseur Gracchus , un premier texte dont l’intérêt narratif m’a largement échappé, Kafka construit ici par fragments (certaines nouvelles ne font que deux ou trois pages) la vision d’un monde qui échappe largement à la compréhension humaine et dans lequel l’absurde (on le dit toujours) mais aussi l’arbitraire (on le dit parfois moins) est la norme. Le monde de Kafka est immense, comme la Chine. Immense au point que l’homme normal n’en voit jamais

Enfin : La morsure de la passion


Qu’il soit crié, annoncé, et colporté que pendant les vacances de Noël, je participerai à une expérience largement surréaliste. À l'instigation de Lhisbei, plusieurs blogueurs vont lire "La morsure de la passion", un roman alliant avec bonheur amour, passion, et vampirisme. Je ne saurais dire parfaitement le plaisir qui m'envahit à la perspective de lire cet excellent ouvrage. Il faut savoir que les blogueurs de l'imaginaire perdent trop de temps à lire de la fantasy, de la science-fiction, parfois dure, ainsi que du fantastique truffé de fantômes et autres vieilles lunes. Il était temps pour nous de réagir et de nous attaquer enfin à de la vraie littérature. Nous remercions les éditions Arlequin de nous offrir en téléchargement gratuit le classique de Michèle Hauf "La morsure de la passion". Nul doute que ce roman surpassera tout ce que nous avons déjà lu, et qu'il nous portera vers des Himalayas de plaisir encore jamais atteints. La couverture me ravit déjà.
Participeront à cette expérience inédite (et entreront donc dans une nouvelle ère critique) Val, Blop, Vert, Flo, Yueyin, et bien entendu Lhisbei. Le roman se télécharge ici. Si un garçon avait l'amabilité de nous rejoindre, ça me permettrait de ne pas rester seul au milieu de filles rendues folles par la passion.

Commentaires

Lorhkan a dit…
:D

Bon courage ! Tu fais honneur à la gent masculine, tu sais ? Tu en es notre fier représentant !^^
Cedric Jeanneret a dit…
il ne sera pas dit que tu affronteras les périls d'Harlequin seul mâle, je me joins à la lecture de groupe....
Guillmot a dit…
Vous êtes fous :D Mais j'aime les fous.
Xapur a dit…
Euh... sans moi ! Je sais, je suis faible ;)
Tigger Lilly a dit…
L'Himalaya, rien que ça. C'est tentant. Mais je n'ai pas de liseuse.
Efelle a dit…
C'est parce que c'est un e book que je ne participe pas. N'ayant pas de liseuse...

Sinon je vous aurai accompagner ou non.
Eric Nieudan a dit…
J'ai téléchargé le fichier, mais je garantis pas que j'aurai le courage de le lire.

Il y a une date limite ?
Gromovar a dit…
Pas de date limite. Et ça se lit en diagonale en deux heures.
arutha a dit…
Ça y est ! on perd Gromovar !
Lhisbei a dit…
tu as été entendu et exaucé mon ami. Plusieurs gents damoiseaux ont répondu à l'appel de l'amouuuuuuuuuur ;)
chris a dit…
J'attends vos critiques, mais si c'est dans ce genre : http://histoiresdoph.blogspot.com/2010/09/nanarbooks-presente-le-destin-des.html

je m'y colle.
Cedric Jeanneret a dit…
j'ai fait mon devoir (http://siku00.blogspot.com/2011/12/la-morsure-de-la-passion.html) et c'était mieux que ce que je craignais... (ou alors j'ai vraiment des goûts douteux....)
Gromovar a dit…
@ chris : plus court mais c'est l'idée

@ Cédric : beau travail ;-)