GPI 2024 : Protectorats de Ray Nayler, lauréat

Protectorats, brillant recueil fix-up inédit en toutes langues de Ray Nayler, vient d'obtenir le Grand Prix de l'Imaginaire de la meilleure nouvelle étrangère. Cliquez ici pour ma chronique et lisez ce grand recueil.

Les lauréats du GPI 2023 (+interviews)


Oyez ! Oyez ! Les lauréats du GPI 2023 viennent d'être annoncés.

Ils causent grande joie dans le castel Gromovar, tant y sont aimées les deux lauréates roman et la lauréate nouvelle (sans oublier Gwennaël Gaffric dont Chen Qiufan dit que son chinois est impressionnant).


Roman francophone

Les Flibustiers de la mer chimique de Marguerite Imbert (Albin Michel)

On lira ici une interview de Marguerite Imbert


Roman étranger

Terra Ignota (tomes 1 à 5) d’Ada Palmer (Le Bélial’), traduit de l’anglais (États-Unis) par Michelle Charrier

On lira ici une interview d'Ada Palmer


Nouvelle/Novella francophone

« Histoire de la ville d’Aurée » de Claire Duvivier (in Hypermondes#02, Les moutons électriques)


Nouvelle/Novella étrangère

L’Obscurité est un lieu (recueil) d’Ariadna Castellarnau (Editions de l’Ogre), traduit de l’espagnol par Guillaume Contré


Roman jeunesse francophone

La Dragonne et le Drôle de Damien Galisson (Sarbacane)


Roman jeunesse étranger

L’Ogresse et les orphelins de Kelly Barnhill (Anne Carrière), traduit de l’anglais (États-Unis) par Marie de Prémonville


Traduction (Prix Jacques Chambon)

Gwennaël Gaffric pour L’Île de Silicium de Qiufan Chen (Rivages)


Graphisme (Prix Wojtek Siudmak)

Josan Gonzalez pour La Trilogie neuromantique (tomes 1 à 3) de William Gibson 
(Au diable vauvert)


Essai

Vampirologie d’Adrien Party (ActuSF)


Prix spécial

L’intégrale des Galaxiales de Michel Demuth, complétée par neuf auteurs réunis par Richard Comballot à partir du plan et des synopsis initiaux (Le Bélial’)

Commentaires