Once Upon a Time at the End of the World t 2 - Aaron - Tefenkgi

J'avais vraiment - et un peu étonnamment - aimé le tome 1 de Once Upon a Time at the End of the World . Ce tome 2, intitulé The Rise and Fall of Golgonooza , commence comme un mix incestueux entre Portlandia et Disneyland avant de virer à l'horreur peu expliquée si ce n'est par la nécessité de faire avancer le récit. Plus précisément on voit dans cette deuxième partie que l'amour ne dure pas toujours, que la beauté est dans les yeux de celui qui regarde, et blablabla. Pour les lecteurs échaudés qui ont envie de lire sur l'amour triste, je conseille de s'épargner cet album et de se contenter de lire les deux pépites de sagesse ci-dessous, plus rapides et bien plus utiles : "Our love will last forever, until the day it dies" Virgin Prunes Et, "I chose an eternity of this Like falling angels The world disappeared Laughing into the fire Is it always like this? Flesh and blood and the first kiss The first colors, the first kiss We writhed under a red

Notre part de nuit GPI 2022 roman étranger



Notre part de nuit, le fleuve romanesque tempétueux de Mariana Enriquez, vient de remporter le Prix GPI 2022 pour les romans étrangers. Il en avait déjà obtenu d'autres, dont le Prix Imaginales 2022.

Si vous ne l'avez toujours pas lu, il est encore temps.
Pressez-vous quand même, l'horloge de l'apocalypse est maintenant calée sur 100 secondes avant minuit. C'est peu. Et c'est sans compter les gesticulations russes.

Commentaires

Roffi a dit…
C’est mérité.
J’appréhendais la lecture mais une dame de L’ocb et aussi votre chronique m’ont poussé à le prendre.
Du coup il sort constamment.
Gromovar a dit…
Excellente nouvelle pour cet excellent livre.
Anonyme a dit…
Mexican gothic de Silvia Moreno Garcia,traduit en français peut peut-être aussi se lire parallèlement.
Gromovar a dit…
Sans aucun doute même si la force de Notre Part de Nuit est sans commune mesure avec celle de Mexican Gothic.