Galeux - Stephen Graham Jones

« Le plus profond en l'homme, c'est la peau » écrivit Paul Valéry. Dans la cas du narrateur anonyme du " Galeux " de Stephen Graham Jones ce n'est pas complètement vrai. Car s'il est un jeune garçon passant en 389 pages de l'enfance à l'adolescence tardive, le plus important pour lui est dedans, c'est le loup qui est important. A condition qu'il y ait bien, comme il en rêve, un loup intérieur attendant son heure. " Galeux " est un émouvant roman familial. Le vaste monde du roman est le nôtre. Mais l'essentiel se passe dans le monde du narrateur, l'extérieur n'étant vu que de loin, source de nourriture ou de menace suivant les cas. Dans le petit monde du narrateur il y a sa tante Libby et son oncle Darren. Il y eut aussi son grand-père, que la vieillesse emporte au début du roman, et une mère jamais connue, morte depuis longtemps mais toujours présente dans son esprit. Pour ce qui est d'un père... Une famille incomplè

ROBERT SILVERBERG HALL OF FAME AWARD 2018


Robert Silverberg, mon auteur préféré de tous les temps, vient de recevoir le Hall of Fame Award à la Worldcon 2018.

Ce Prix du Fandom récompense un auteur à la carrière longue et prolifique, un homme de l'art qui a collectionné les Prix littéraires les plus prestigieux.

Il y a peu de lui chroniqué sur ce blog car, hélas (ou pas), je l'avais déjà beaucoup lu avant.

Ma plus belle expérience avec le monsieur fut la réalisation d'une interview aux Utopiales qui, si elle ne fut vraiment pas ma meilleure (que demander à quelqu'un qu'on regarde avec un air énamouré et qui en est à sa zillionième interview ?), est néanmoins mon plus grand souvenir.

Ci-dessous la liste (bien trop courte) de mes chroniques relatives à l'immense Bob :

Hanosz Prime s'en va sur Terre
Les vestiges de l'automne
Mon nom est Titan
Le livre des crânes
Le dernier chant d'Orphée
Le seigneur des ténèbres
Traverser la ville


Lisez et relisez Silverberg, vous n'aurez pas assez d'une vie !

Commentaires

John Warsen a dit…
Cet été, en mission à Tours (à l'étranger, donc) j'ai trouvé dans une librairie d'occasion un omnibus de silverberg : chute dans le réel. Pour trois euros.
https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/51ZCP08JE8L.jpg
je l'ai avalé en trois semaines. Je rêve d'en trouver d'autres.
je te comprends. C'est très agréable, et ça vieillit bien.
Gromovar a dit…
Ah oui, y a du très bon là-dedans.