Roger Zelazny - Le temps d'un souffle, je m'attarde

Ressortie aujourd'hui dans la toujours pertinente collection Dyschroniques du "Destination fin du monde" de Robert Silverberg qui n'était plus disponible en français depuis longtemps. Rappelons que la maison d’édition indépendante Le passager clandestin est une toute petite maison radicale, engagée et militante contre une certaine forme insatisfaisante du monde. Au milieu des non fictions, on y trouve la collection Dyschroniques qui remet à l’honneur des textes anciens de grands noms de la SF.  Nouvelles ou novellas posant en leur temps les questions environnementales, politiques, sociales, ou économiques, ces textes livrent la perception du monde qu’avaient ces auteurs d’un temps aujourd’hui révolu. On notera que chaque ouvrage à fait l’objet d’un joli travail d’édition, chaque texte étant suivi d’une biographie/bibliographie de l’auteur, d’un bref historique des parutions VO/VF, d’éléments de contexte, ainsi que de

A Dim but Happy Christmas

Quand le halogène de 500W - totalement non COP21 compatible - qui assure 80% de l'éclairage du salon explose en début de soirée, les festivités qui suivent derrière sont forcément plus « intimes » mais aussi plus sûres du point de vue d'une éventuelle attaque de sniper ; chaque pièce a deux faces.

Nonetheless, je vous envoie par la pensée le bonnet, le fiasquetti de gnole, et le cierge magique, en vous souhaitant d'en faire bon usage et de passer de très bonnes fêtes.

Commentaires

Kurisu a dit…
Happy Christmas !
Tigger Lilly a dit…
Faut toujours que tu exagères, ah là là ... L'hallogène qui explose. Les gens normaux font ça en famille autour d'un sapin et d'un bon repas.

Joyeux Noël !
Gromovar a dit…
Bon bout d'an :)

"Typiquement marseillais : se dit dans les derniers jours d’une année, mais toujours après Noël et plus particulièrement le 31 décembre.
Cette expression est synonyme de : bonne fin d’année."
shaya a dit…
Joyeuses fêtes à toi aussi ! (et sans explosion d'hallogènes, c'est pas mal aussi :p)