La Mort à lunettes - Tome - Goffaux - Redj

Il y a des albums qui montrent et d'autres qui laissent déduire. " La Mort à lunettes " est de la seconde catégorie, tout le suggère. Son titre d'abord, dont on dira qu'il est énigmatique. Son début ensuite, violent et tragique, qu'on relit les premières pages passées en observant mieux les visages pour être sûr que c'est bien un flashforward – et donc toute la suite un flashback. Ses ellipses enfin, nombreuses, qui disent une biographie seulement par les portes qu'elle ferme lors d'un road trip final de New-York à Las Vegas aux début des années 2000, entre tournée d'adieu et baroud d'honneur pour Malcolm/Malek, un jeune noir new-yorkais converti à l'Islam en prison puis enrôlé dans un programme de com' de l'US Army. Un voyage conclusif avant l'Afghanistan que Malek entreprend avec l'aide et la compagnie d'Alexander, un vieux juif exilé à NY rencontré par hasard à l'église dans laquelle Malek fait le ménage. Le v

City of Ash - Bacigalupi : En attendant le Water Knife

Si tu sais lire l'anglais, voyageur, cette très courte nouvelle de Paolo Bacigalupi (à télécharger ici) est faite pour toi.

Dans "City of Ash", tu rencontreras Maria, la jeune réfugiée texane à Phoenix que tu retrouveras dans The Water Knife. Tu comprendras en quelques lignes quelle est sa vie, comment elle en est arrivée là, quels sont ses (inaccessibles ?) rêves d'avenir, et combien il y a loin de la coupe aux lèvres.

Situé avant le début de The Water Knife, "City of Ash" présente en quelques instantanés le monde du roman. Bacigalupi s'offre un parfait teaser, qui introduit et donne envie à la fois. Impossible après le très court insight de "City of Ash" de ne pas marcher résolument dans les traces du Water Knife. Ne fuiront que les lâches, terrifiés par ce qu'ils auront entrevu.

City of Ash, Paolo Bacigalupi

Commentaires

GM Giudicelli a dit…
Tu nous le vends bien en tout cas :)

Si je puis me permettre une question indiscrète au Maître Gromovar : Maître, quel est ton préféré de Bacigalupi ? Pour ma part, moi qui ne suis qu'un humain, j'ai lu en tout et pour tout The Windup Girl, dont j'ai aimé l'univers mais qui était ma foi un fort gros pavé très indigeste. En conseillerais-tu un en particulier à tes fidèles lecteurs ?
Gromovar a dit…
Honnêtement, je crois avoir tout aimé. Mais il n'y en a pas tant que ça si on ne compte pas les Jeunesse. Même le court et très différent L'Alchimiste de Khaim est agréable à lire et recycle d'une manière innovante le thème des externalités environnementales.

Si tu as trouvé Windup Girl trop lourd, son recueil de nouvelles est sans doute une bonne approche sous un autre angle. C'est Pump Six en VO et La fille flute en VF.
Master-Blerow a dit…
Allez, go pour Pump Six ! Merci !
Gromovar a dit…
Bonne lecture :)