Galeux - Stephen Graham Jones

« Le plus profond en l'homme, c'est la peau » écrivit Paul Valéry. Dans la cas du narrateur anonyme du " Galeux " de Stephen Graham Jones ce n'est pas complètement vrai. Car s'il est un jeune garçon passant en 389 pages de l'enfance à l'adolescence tardive, le plus important pour lui est dedans, c'est le loup qui est important. A condition qu'il y ait bien, comme il en rêve, un loup intérieur attendant son heure. " Galeux " est un émouvant roman familial. Le vaste monde du roman est le nôtre. Mais l'essentiel se passe dans le monde du narrateur, l'extérieur n'étant vu que de loin, source de nourriture ou de menace suivant les cas. Dans le petit monde du narrateur il y a sa tante Libby et son oncle Darren. Il y eut aussi son grand-père, que la vieillesse emporte au début du roman, et une mère jamais connue, morte depuis longtemps mais toujours présente dans son esprit. Pour ce qui est d'un père... Une famille incomplè

Be there or be square : Frontières #1


Sortie (si le terme est approprié pour un zine exclusivement numérique) de Frontières numéro 1, qui, contrairement aux apparences, est le deuxième opus, après un numéro 0 qui laissait présager du meilleur. On le trouve ici en téléchargement gratuit. Ce nouveau Frontières (d’été) a tenu compte des remarques émises sur le pilote. Il est donc d’encore meilleure qualité. Le thème du dossier (s’il y en avait un) serait les villes, avec une interview croisée de Cédric « Wastburg » Ferrand, JP « Ciudalia » Jaworski, et Mathieu « Abyme » Gaborit. Du lourd dans la catégorie « bâtisseurs » assurément. On trouvera aussi dans les pages de Frontières (idéalement transportées dans un iPad), plein de chroniques de livres récents, une nouvelle, une BD, des trucs en plus, et même un dossier Thomas Disch (qui pour des raisons évidentes n’a pas pu être interviewé).

Commentaires

chris a dit…
Après un rapide coup d’œil, je trouve la maquette d'une lecture aisée et agréable - mes petites réserves personnelles du n°0 s'envolent. Je pense lire le n°1 aussi...Merci pour ce repérage.
Gromovar a dit…
You're welcome :)