Luminary 3 - The No War Man - Brunschwig - Perger

Suite et fin (hélas) de la série Luminary , où le Photonik de Ciro Tota est réimaginé par Luc Brunschwig et Stéphane Perger. La spirale des d'événements enclenchée dans le tome 2 – qui culminait dans le meurtre le plus stupéfiant qui soit – ne cesse de tourner et tourner jusqu'à atteindre des niveaux de radicalité dangereux pour la société américaine dans son ensemble. Entre volonté de poursuivre les programmes militaires contestables qui ont conduit à la création des Photonik, de cacher la vérité au peuple américain sur les agissements du groupe factieux qui a pris le contrôle des institutions, et enfin – tout est lié – de fournir à la frange la plus crédule de l'opinion un puis deux boucs-émissaires, le pouvoir ajoute au scandale des black ops la tenue d'un simulacre de procès qui rappelle – en bien pire dans ses conséquences – celui des 7 de Chicago . Face à l'injustice criante et alors que le chaos envahit les rues sous l'impulsion de milices racistes qui

Heurts et malheurs du couple


J'avais dit tout le bien que je pensais du dernier recueil de nouvelles du maitre de l'horreur US dans cette chronique. Je persiste, signe, et conseille vivement la version française à ceux qui n'aiment pas lire l'anglais. C'est du très bon.
Nuit noire, étoiles mortes, Stephen King

Commentaires

Tigger Lilly a dit…
Tu as lu "Tout est fatal" ? C'est le dernier recueil de nouvelles de King que j'ai lu et j'en garde un très très bon souvenir. Est ce que le monsieur n'aurait pas tendance à bonifier avec le temps quand il s'agit des nouvelles, au contraire de ses romans ?
Gromovar a dit…
Pas lu, mais je vais y jeter un oeil.
Xapur a dit…
J'ai un peu le même avis, King n'est jamais aussi bon que quand il fait court - enfin, j'ai arrêté de le lire depuis un moment à cause de sa tendance à pondre des pavés !
Gromovar a dit…
Pareil. Le dernier roman que j'ai lu c'est Cellular, intégralement en diagonale, c'était bien comme ça.