JLA : Crise d'identité - Meltzer - Morales

Tu sais sans doute, lecteur, que si j'ai lu les comics Marvel passionnément pendant des années, j'ai toujours été beaucoup plus circonspects sur les productions DC. Question de goût. Ce qui ne m'empêche pas d'y jeter de temps en temps un œil (et un gros si on pense à la saga Sandman). Nouvelle preuve ici avec la lecture de Justice League : Crise d'identité . Sue Dibny, la femme de Ralph Dibny – le super-héros plus connu sous le nom d' Extensiman – a été assassinée. Pas le super-héros le plus puissant de la team, Extensiman est réserviste de la JLA. Il est aussi l'un des premiers supes DC a avoir révélé son identité secrète. Ralph et Sue forment un petit couple simple et plaisant, aimés de tous tant à la JLA que dans leur entourage normal. Pas des monstres du calibre de Superman ou Batman, pas des stars telles que Flash ou Green Lantern. Ils sont simplement un super-héros de deuxième division et sa femme, unis à la vie à la mort et fidèles à leurs amis de l

The androids are still dreaming


Chroniquer le tome 2 d'une BD revient à confirmer, ou pas, ce qui a été écrit sur le tome 1.
Je confirme donc. Le tome 2 du "Do androids dream of electric sheeps ?" a donc les (grandes) qualités et les (petits) défauts du tome 1. L'exposition terminée, l'action est plus intense, et il y a moins de mercérisme (je le précise pour les allergiques, qui ont bien tort, car le mercérisme est une partie importante de ce que K. Dick voulait dire). Le point est toujours l'empathie et la compassion, avec la volonté de vivre et de faire (Deckard dit de sa femme : "La plupart des androides que j'ai connus ont plus de vitalité et de désir de vivre que ma femme", à combien d'entre nous la femme de Deckard peut-elle être comparée ?). Le récit se déroule, intelligent et beau (nonobstant l'intervention inexplicable de Polokov), entre une très bonne préface de Richard Starkings, et un dossier conclusif qui ne l'est pas moins. Suite et fin en septembre.
Do androids dream of electric sheep ? tome 2, d'après Philip K. Dick, adapté par Tony Parker

Commentaires

Maëlig a dit…
La VF est prévue en 3 tomes? (je demande parce que je sais qu'il y en a eu plus en VO)
Je ne me sens toujours pas de lire la BD si peu de temps après le roman, mais le jour où j'aurais envie de me replonger dans l'histoire je me pencherais probablement sur cette adaptation.
Gromovar a dit…
Je suis pas sûr mais je crois que oui.