Once Upon a Time at the End of the World t 2 - Aaron - Tefenkgi

J'avais vraiment - et un peu étonnamment - aimé le tome 1 de Once Upon a Time at the End of the World . Ce tome 2, intitulé The Rise and Fall of Golgonooza , commence comme un mix incestueux entre Portlandia et Disneyland avant de virer à l'horreur peu expliquée si ce n'est par la nécessité de faire avancer le récit. Plus précisément on voit dans cette deuxième partie que l'amour ne dure pas toujours, que la beauté est dans les yeux de celui qui regarde, et blablabla. Pour les lecteurs échaudés qui ont envie de lire sur l'amour triste, je conseille de s'épargner cet album et de se contenter de lire les deux pépites de sagesse ci-dessous, plus rapides et bien plus utiles : "Our love will last forever, until the day it dies" Virgin Prunes Et, "I chose an eternity of this Like falling angels The world disappeared Laughing into the fire Is it always like this? Flesh and blood and the first kiss The first colors, the first kiss We writhed under a red

Humain, trop humain


Un petit mot pour dire encore une fois mon admiration devant le travail scénaristique de Christophe Bec. "Carthago Adventures" reprend les personnages principaux de la série Carthago pour des spin-off standalone (je viens de violer deux fois la loi Toubon, glurp !).
Sur fond de chasse au Sasquatch, Bec développe une histoire effrayante, sanglante, bien construite, et pétrie d'humanité. Le dénouement est inattendu, et il est rare qu'un album unique soit aussi complet, avec un récit bouclé de manière très satisfaisante.
Comme toujours, Bec choisit de travailler avec un dessinateur qui lui fournit un graphisme très réaliste, ce qui n'est vraiment pas pour me déplaire.
Les fanatiques des séries complètes devraient se ruer.
Carthago Adventures, Bluff Creek, Bec, Salaün

Commentaires

Efelle a dit…
Ai je raison de me sentir visé ?
Je tenterai le coup alors...
Gromovar a dit…
Tu m'as démasqué. D'un autre côté c'est les boules, parce que les BD c'est tellement subjectif que je ne voudrais pas te faire gaspiller 14 €. Elles ont bien augmenté les BD ces temps-ci d'ailleurs.
Efelle a dit…
C'est le scénariste de Sanctuaire quand même, je peux tenter le coup si le trait ne me fait pas bondir. ;)
Efelle a dit…
Tu n'as jamais chroniqué Carthoga, non ?
Gromovar a dit…
Non. Jamais lu. Et je crois me souvenir que je n'aimais pas le graphisme.
Efelle a dit…
Pas accroché plus que cela au graphisme de Carthago Adventures, je me suis abstenu.
Gromovar a dit…
Les goûts et les couleurs en BD, ça ne se contrôle pas.