Something is Killing the Children t1, Tynion IV, Dell’Edera, Muerto

Juste quelques mots (et cette fois vraiment pas plus) sur le TPB 1 du Something is Killing the Children de l’énorme James Tynion IV, illustré par Dell’Edera et Muerto. Commençons par donner le résumé éditeur : Lorsque les enfants de la petite ville d'Archer's Peak se mettent à disparaître les uns après les autres - certains sans laisser la moindre trace, d'autres dans des circonstances extrêmement violentes - la peur, la colère et la suspicion envahissent l'entourage des victimes et laissent la police locale dans le plus grand désarroi. Aussi, quand le jeune James, seul témoin oculaire du massacre de ses trois camarades, sort de son mutisme pour parler de créatures terrifiantes vivant dans la pénombre, le coupable semble tout trouvé. Son seul espoir viendra d'une étrange inconnue, Erica Slaughter, tueuse de monstres capable de voir l'impensable, ce que l'inconscient des adultes a depuis longtemps préférer occulter. Something is Killing the Children est l’

Trahison



Tome 2 de la série La Zone, "Résistances" donne à voir la suite des aventures de Lawrence dans l'Angleterre d'après l'apocalypse. Hommes retournés à la barbarie, société technologique, groupes de protecteurs des savoirs anciens, et communautés redevenues pré-techniques se croisent et se frottent, dans l'intérêt des uns et pour le malheur des autres.
Volume de transition, "Résistances" dévoile un peu plus d'informations sur les desseins de la société Winch, et montre que tout n'est pas aussi clair qu'il y parait à la bibliothèque. L'affrontement entre les deux groupes humains approche. Il sera, semble-t-il, très violent.
Les décors, dessinés par Stalner lui-même, sont toujours aussi somptueux ; nature renaissante et ruines humaines se mêlent et s'enlacent pour le plaisir des yeux du lecteur. Les couleurs sont réussies et les mouvements fluides.
"Résistances" est une belle réussite graphique et, sans être l'album du siècle, emmène le lecteur dans une aventure rythmée et distrayante, où on retrouve avec plaisir le frisson éprouvé quand, pour la première fois, on a vu la statue de la liberté couchée sur la plage d'un monde simien.
La zone, t2, Résistances, Stalner

Lu dans le cadre du Challenge Fins du monde de Tigger Lilly

Commentaires

Tigger Lilly a dit…
Ca m'a l'air sympatoche cette série. Je note, je note ^^
Gromovar a dit…
Fait, fait. C'est du plaisant.