Nine Billions Turing Tests - Chris Willrich

Vijay Chandra est un brillant informaticien. Il est aussi un veuf éploré qui se remet difficilement du décès de son épouse, Mara, et vit depuis seul avec sa chatte, Kaali, qui semble n’avoir guère la forme. Dans un futur proche où le changement climatique s’est amplifié et où assistants numériques autonomes et copies robots de personnes vivantes sont devenus banaux, le veuf s’est un peu retiré du monde. Déjà trop geek pour beaucoup, celui qu’on surnommait the weird one , n’a, de fait, plus vraiment de contacts qu’avec les IA personnelles de ses quelques proches. Ca fait peu. Et voilà qu’un nouveau malheur approche et qu’un nouvel « ami » s’invite dans la monde de Vijay. Il n’y a pas beaucoup plus à dire sans spoiler sur cette très jolie nouvelle lisible gratuitement sur le site Tor . World-building impressionniste, surgissement de l’émotion dans un texte qui ne semblait pas s’engager dans cette direction, discussions engageantes sur la Conscience et l’Etre, Nine Billions Turing Tests

Je suis une atroce feignasse


Le grand Néault vient de superbement chroniquer le tome 1 de Rex Mundi. Comme souvent je n'ai rien à ajouter ni à retrancher à son analyse. Notons que j'avais déjà acheté ce volume lors de sa première parution chez Semic et que l'interruption de la série m'avait fort marri. Merci à Milady Graphics de reprendre l'aventure.


J'ai aussi particulièrement apprécié SuperPhilo pour sa qualité rédactionnelle, et n'hésitant devant aucune bassesse, je vous renvoie encore à l'article de Néault.

Deux publications qui illustrent encore, si besoin en était, la qualité des publications Milady Graphics (dont je ne suis pas actionnaire), ainsi que celles des chroniques d'Univers Marvel (dont je ne suis pas un rédacteur).

Superphilo, Van Lente, Dunlavey
Rex Mundi, t1 Le Gardien du Temple, Nelson, Johnson

Commentaires

Unknown a dit…
Super philo m'a l'air génial !
Gromovar a dit…
C'est le cas, même si j'aurais aimé beaucoup plus de philosophes.