Gagner la guerre t4 - Genet - Jaworski

Voici qu'arrive le tome 4 de l'adaptation BD du Gagner la guerre de Jean-Philippe Jaworski par Genet et Jaworski lui-même. On avait laissé Benvenuto Gesufal en grand danger à la fin du tome 3.  Les mensonges et les machinations dont il a été partie commencent à émerger au grand jour alors que les dépités de la guerre de Ressine cherchent à se venger et à reprendre l'initiative politique. D'atout secret, Benvenuto devient une gène possible pour la maison Ducatore, au point que, alors que Ducatore semble retourner sa veste à son endroit, il ne voit plus que la fuite comme solution aux deux périls qui le menacent : l'emprisonnement à court terme et l'assassinat à moyen terme. Fuir dans la ville est utile pour échapper quelques temps à des lames trop aiguisées mais, clairement, quitter la ville est le seul moyen d'échapper à la mort. Recherché par spadassins et magiciens, le bretteur à gages doit mettre le plus de distance possible entre lui et la République de

La chair est triste


"69", anthologie érotique de SF, publiée chez ActuSF. A priori favorable pour cette petite maison d'édition, et pour le thème imposé de cet ouvrage.
Radotons immédiatement : "dans toute anthologie il est rare que tous les textes plaisent", néanmoins celle-ci ne restera pas un souvenir impérissable et ceci pour deux raisons, indépendantes malheureusement des questions de goûts. D'une part, dans trop de textes la SF ou le fantastique sont réduits à la portion congrue or ils formaient l'argument du livre ; d'autre part on trouve bien peu de joie dans ces nouvelles érotiques. Je garde, par comparaison, un souvenir ému de l'antédiluvienne anthologie "Histoires de sexe-fiction", publiée il y a très longtemps au "Livre de poche", qui avait l'amabilité de satisfaire le lecteur sur ces deux points.

Restent quelques textes agréables à lire et respectant le contrat de départ :

Maïa Mazaurette, Saturnales, l'un des très bon textes. Science fictif, intelligent, et drôle, il invite à ce que Ballandier appelait le détour anthropologique. Une réflexion sur les apparences, la perfection, et la perversité comme écart à la norme. De la belle ouvrage.

Charlotte Bousquet, Les métamorphoses d'une martyre, un hommage à Baudelaire par un auteur qui a su retrouver le style des poèmes en prose du maitre du romantisme morbide. Pour amateurs ; j'en suis.

Jean-Marc Ligny, Vestiges de l'amour, une intéressante trame narrative sur le thème de la succube et de l'usure du couple. Pas bien gai, mais fascinant.

Joëlle Wintrebert, Camélions, très science-fictive, sans doute la plus éloignée du prosaïsme. L'union sexuelle entre une humaine et des entités extra-terrestres sur une planète hostile pose les bases de l'apparition d'une nouvelle espèce. J'aimerais une suite.

69, anthologie

L'avis de Papa Fredo

Commentaires

El Jc a dit…
Aïe ! Je me faisais un plaisir de la découvrir, je le ferai sans doute, mais je ne suis plus si pressé que ça.
Gromovar a dit…
Après les goûts et les couleurs...
Mais je maintiens que ça manque de SF et de joie.
papa fredo a dit…
Certes, ça manque de SF (la moitié des textes ressortent du fantastique). Et c'est vrai que c'est pas super gai non plus. En revanche pour moi il n'y a pas de mauvais textes, et ça mérite d'être signalé.
Pour ce qui est de l'anthologie "Histoires de Sexe-fiction" (en deux volumes il me semble) je n'en garde qu'un vague souvenir, c'était plutôt fantastique, horreur ou gore non ? A part la première nouvelle (Masterton ?) le reste est tombé dans l'oubli.
Gromovar a dit…
D'accord il n'y a pas de mauvais textes, mais rien non plus dont on se souviendra dans dix ans, à part peut-être le Wintrebert. Vu le prix du recueil et le temps passé à le lire, ce n'est pas bien grave. Il est simplement dommage que je n'ai pas pu le refermer avec un grand sourire satisfait voire égrillard.
Pour Histoires de sexe fiction tu dois confondre avec un autre ouvrage.
Guillaume44 a dit…
Aïe aussi, je pense que je l'achèterai un peu plus tard quand même, pour voir ^^
Gromovar a dit…
Je ne voudrais pas mettre ActuSF en difficulté ;-)
On peut quand même acheter, le risque n'est pas bien grand :-)