La Muraille de Chine - Franz Kafka

Ressortie du recueil La Muraille de Chine de Franz Kafka aux Forges de Vulcain. Traduit par Stéphane Rilling qui postface et nanti d’une intéressant préface d’Éric Pessan, le recueil est articulé autour de La Construction de la muraille de Chine , une nouvelle de longueur moyenne, et de textes beaucoup plus courts, tous écrits entre 1917 et 1922 alors que l’empire austro-hongrois s’effondrait, que l’antisémitisme montait, parallèlement au sionisme, et que l’intérêt pour le Chine, immense et en partie incompréhensible, était fort. Passé Le chasseur Gracchus , un premier texte dont l’intérêt narratif m’a largement échappé, Kafka construit ici par fragments (certaines nouvelles ne font que deux ou trois pages) la vision d’un monde qui échappe largement à la compréhension humaine et dans lequel l’absurde (on le dit toujours) mais aussi l’arbitraire (on le dit parfois moins) est la norme. Le monde de Kafka est immense, comme la Chine. Immense au point que l’homme normal n’en voit jamais

La vérité est ailleurs


De Christophe Bec j'avais apprécié "Sanctuaire". Nouvelle série en cours : "Prométhée", dont 2 tomes sont déjà sortis.
A l'aide d'un graphisme presque photo-réaliste de belle facture, Bec raconte une histoire, pour l'instant encore obscure, de conspiration, de mythologie, d'extra-terrestres ? Impossible à démêler après seulement deux tomes, mais le scénario, Charles Fortien à souhait, est intrigant car déroutant. Bec lance des pistes, dont beaucoup sont certainement fausses, et promène le lecteur dans une myriade d'hypothèses. Ce dernier tourne vite les pages (non sans s'attarder sur certaines images vraiment magnifiques), voudrait tout savoir vite, finit frustré et impatient de connaitre la suite.
Nombreuses références, nombreuses et longues explications scientifiques, plans fixes de média, doubles pages spectaculaires, "Prométhée" évoque parfois plus un roman illustré qu'une vraie BD. Et loin d'être un défaut, c'est une réussite. Bec utilise le médium BD d'une manière innovante en proposant au lecteur un album à l'intersection du reportage, du roman, de la série télé, et bien sûr, quand même, de la bande dessinée.
Qu'on aime ou pas (j'ai aimé), difficile pour l'amateur de BD de passer à côté de ces albums qui inventent un style.
Prométhée, vol. 1 et 2, Christophe Bec

Commentaires

SBM a dit…
De Bec, j'ai lu "Pandemonium", très bien aussi.
Gromovar a dit…
Faudra que je regarde alors.
Efelle a dit…
Je la suivrai de loin, histoire de voir comment elle évolue. Là je ne suis pas totalement emballé.
Gromovar a dit…
Le côté X-Files ?
Efelle a dit…
Il y a un peu de ça en effet. La peur que ça se dégonfle comme une baudruche.
Gromovar a dit…
Je croise les doigts aussi.
El Jc a dit…
Joli coup double que tu fais avec Efelle en nous présentant des albums de qualité. Allez je saute le pas et commande le premier tome des deux séries que vous venez de présenter. Mon entrée en matière pour ce qui concerne la BD...
Gromovar a dit…
Ça met la pression là ;-)