Notre part de nuit de Mariana Enriquez, Prix Planète-SF des blogueurs 2022

Né en 1973 à Buenos Aires, Mariana Enriquez est une journaliste, romancière et novelliste. En français on peut lire d'elle le recueil de nouvelles Ce que nous avons perdu dans le feu et, depuis l'an dernier, le gros roman Notre part de nuit . Après une délibération animée, Notre part de nuit , traduit par Anne Plantagenet et édité aux Editions du Sous-Sol, a obtenu le Prix Planète-SF des Blogueurs 2022. Notre part de nuit est un roman-fleuve qui est autant une histoire fantastique d'une grande cruauté qu'une évocation du passé troublé de l'Argentine - le pays d'origine de l'autrice. C'est aussi la mise en lumière noire de rapports père-fils, avec tout ce que ces rapports comportent d'ambiguïté entre amour et exigence, ou encore de relations familiales dysfonctionnelles jusqu'à l'inimaginable. Récit émietté, récit développé sur des décennies, récit éparpillé entre les lieux et les époques, récit kaléidoscopique mais toujours limpide, Notre p

HBO style


"Les aigles de Rome" de Marini est une superbe série de bande dessinée. A travers l'histoire de l'amitié, puis sûrement (les futurs tomes le diront) de la rivalité de deux frères de lait, dans le contexte des guerres aux marches germaines que Rome devra mener durant des siècles, Marini peint une fresque de la société romaine du début de l'Empire. Réaliste dans sa description, et à mille lieux de la vision lisse des péplums des années 50, elle est donc, comme la société décrite, violente, sauvage, païenne, très sexuée. La politique est le jeu des patriciens et les charges militaires leur devoir. L'assassinat est l'un des moyens normaux de la vie politique et nul n'est en sécurité la nuit dans l'Urbs.
Servie par les graphismes magnifiques de Marini, la série évoque fortement le "Rome" de HBO par son réalisme et sa crudité.
Les aigles de Rome, vol. 1 et 2, Marini

Commentaires

papa fredo a dit…
Ça, ça donne franchement envie de se remettre à la BD. Je crois que je vais craquer.
Gromovar a dit…
Je ne pense pas que tu puisses le regretter sur ce coup.