Un soupçon de bleu, Ken Liu dans Bifrost 104

Dans le Bifrost 104 , en plus de la critique de toutes les nouveautés SFFF et des rubriques habituelles, on trouve une nouvelle de Ken Liu absolument somptueuse : « Un soupçon de bleu » Uchronie draconique, « Un soupçon de bleu » réussit l’exploit d’aborder la théorie de Gaël Giraud sur le lien entre énergie et croissance économique, de métaphoriser les externalités négatives qu’elle engendre sur les hommes et l’environnement, de parler effet d’agglomération et attractivité des territoires, sans oublier la destruction créatrice chère à Aghion (ça change un peu) ni le Nimby. Le tout en étant compréhensible par quiconque n’est guère familier avec ces concepts et en étant aussi émouvant que franchement drôle. De la très belle ouvrage d’un grand maître de la forme courte.

A mon grand regret

"Little Brother" de Cory Doctorow a gagné le prix Prometheus, le prix Campbell, et est en finale d'un ou deux autres. Néanmoins il n'a gagné ni le Hugo, ni le Nebula. De ce fait, et comme promis dans le post linké au dessus, je m'en suis coupé une. Ci-joint l'IRM colorisé qui le prouve.


Gromovar, le blogueur qui tient ses promesses, si inconscientes soient-elles :-(

Commentaires

Munin a dit…
Je dirais bien que tu es couillu de tenir tes promesses, mais justement...
El Jc a dit…
J'espère que le "ton" de tes chroniques n'en souffrira pas ;o))
Gromovar a dit…
Je crois que je ne vais plus chroniquer que des vrais livres tels que les Marc Lévy ou les Guillaume Musso. C'est plus sûr.
Efelle a dit…
Et tu te coupera l'autre s'ils n'obtiennent pas le Goncourt ?
Gromovar a dit…
J'y avais pas pensé mais c'est une bonne idée.