mardi 29 octobre 2013

Que n'ai-je lu Léourier ?


Dans le Bifrost 72, au milieu de beaucoup d’autres belles et bonnes choses parmi lesquelles un copieux dossier Ray Bradbury et un cahier critique qui essaie de n’oublier aucune nouveauté, il y a une délicate nouvelle de Christian Léourier qui se passe dans l'univers de Lanmeur, celui qu'il a créé.

Quand des colons rencontrent sur leur nouvelle planète des indigènes inattendus, réagiront-ils en se débarrassant d’un problème à venir ou feront-ils le pari de partager les ressources disponibles ?

Humaniste au sens le plus large du terme, ce petit bout de planet-opera fait passer l’idée capitale du vivre et laisser vivre grâce à une histoire dont la simplicité fait le charme. Un texte qui ne peut que motiver les derniers récalcitrants, dont votre infâme serviteur, à s’essayer à la saga Lanmeur.

Le réveil des hommes blancs, Christian Léourier

8 commentaires:

Lune a dit…

Il serait temps ! :p

Gromovar a dit…

Je me couvre la tête de cendres :(

Mais quand je vois ma pile...

Guillaume44 a dit…

Hé non mon blog n'est pas mort au final, il est même bien actif :) Bises.

Gromovar a dit…

Tant mieux. On n'est jamais trop.

Xapur LeMystique a dit…

Bouh, tu n'as pas lu Lanmeur !

Gromovar a dit…

Pas le temps de tout lire :(

Guillaume44 a dit…

Ouais enfin bon jetez pas trop la pierre sur Gromovar ou d'autres parce que là vous faîtes les malins, mais avant que Ad Astra republie le CYcle de Lanmeur, qui connaissait ou s'en souvenait ? Je crois sincèrement ne pas dire de bêtises en précisant que j'étais alors quasi le seul à chroniquer des vieilles éditions poche d'occasion. Donc voilà... (sifflote).

Gromovar a dit…

Pas faux.