Cicci di Scandicci - Valerio Evangelisti dans Bifrost 109

BLOG EN MODE DÉGRADÉ ON REFERA MIEUX QUAND ON POURRA MIEUX. CYA. Dans le Bifrost 109 , spécial Valério Evangelisti, on trouve les rubriques habituelles (après un édito qui ne semblera étrange qu'à ceux qui ne connaissent pas la force irrésistible de l'optimisme opératif d'Olivier Girard) : nouvelles, cahier critique, interview, biographie, analyses, bibliographie exhaustive, scientifiction et jurifiction sans oublier une itw de David 'Morris' Meulemans himself par Erwann Perchoc. On y trouve Cicci di Scandicci , une courte nouvelle coup de poing du maestro Evangelisti. En seulement cinq pages petit format qui forment une masterclass dont beaucoup devraient s'inspirer, Evangelisti livre son interprétation de la dérive meurtrière de Cicci di Scandicci, le monstre de Florence . Se plaçant dans la tête du monstre, l'auteur en restitue les perceptions délirantes et agonistiques, dépeint à l'aide de guère plus que quelques mots l'univers mental et géograp

The Magic Order 2 - Millar - Immonen


Il y a trois ans j'avais été très agréablement surpris par le Magic Order de Millar, Coipel, Stewart, concocté par Netflix – qui doit toujours en faire une adaptation en série.


Alors que l'album était un one-shot au récit bouclé, voici qu'arrive une suite qui en remet en scène les protagonistes, à savoir les membres de la famille Moonstone, confrontés cette fois à une vengeance venue de mille ans dans le passé sous la forme d'un gang de mages revanchards décidés à repeupler la Terre des créatures néfastes qui la parcouraient avant que les Moonstone n'y mettent bon ordre.

Hélas, dans cet album dessiné par Immonen, sans être mauvais tout est inférieur. Le scénario est moins tortueux, les dessins moins clairs, et le coup de l'insider caché qui fonctionnait à merveille dans le 1 fait inévitablement éculé ici. Même le personnage du cousin junky torturé ne parvient pas à attirer sympathie ou colère, faute d'un traitement suffisamment développé ou ambigu.

Au final on a quelque chose qui ressemble à une histoire de super-héros (dans lequel les Moonstone pourraient être les Avengers ou les X-Men) confrontés à un groupe de super-vilains ; toute la magie et la subtilité du premier volume ont disparu de celui-ci, comme par enchantement ;)


Dommage. Pour moi ça s'arrête là alors qu'un tome 3 est annoncé (ce qui est bien avec les histoires de famille c'est qu'on peut les dérouler sur des dizaines d'épisodes).


The Magic Order 2, Millar, Immonen

Commentaires