La ville dans le ciel - Chris Brookmyre

" La ville dans le ciel " est le premier roman SF de Chris Brookmyre. C'est un polar SF rythmé et dynamique qui met en scène un duo de policières que tout oppose enquêtant sur des meurtres dans une station spatiale géante que la corruption gangrène. Ce n'est pas l'écriture du siècle mais ça se lit avec plaisir. Je ne peux en dire plus car ma chronique sera dans le Bifrost n° 105, et elle ne reviendra ici qu’un an après la sortie de la revue (c’est à dire, pfff…). Je peux au moins donner le résumé de la couv’ car celui-ci est disponible partout : En orbite autour de la Terre, Ciudad de Cielo est la première marche permettant à l’humanité d’atteindre les étoiles. Décrite comme un lieu utopique où le crime n’existe pas, la station spatiale est néanmoins contrôlée par des gangs qui se livrent une guerre sans merci : prostitution, contrebande et racket sont omniprésents. Jusqu’ici, les autorités ont toujours fermé les yeux. Mais les choses vont changer : u

Les frères Rubinstein t3 - Le mariage Bensoussan - Brunschwig - Le Roux


De nouveau quelques mots, toujours pour dire à quel point la série Les Frères Rubinstein, dont le tome 3, "Le mariage Bensoussan", est maintenant disponible, est de belle qualité.

Salomon retrouve, grâce au sacrifice de Moïse, une partie du destin qui aurait dû être le sien si le malheur ne s'était pas abattu sur la famille.
Moïse, lui, a payé, et paie encore d'une autre manière, le prix du « sauvetage » de son frère.

Le monde dans lequel les deux adolescents évoluent et tentent de faire leur chemin est parcouru de grands tourments.
  • L’antisémitisme est endémique, souvent explicite, parfois violent. Les frères le subissent comme un bruit de fond constant.
  • La xénophobie est grande, la crise économique ne poussant guère à la générosité.
  • L'affaire Stavisky excite la populace.
  • Les ligues nationalistes abondent, la plus nombreuse et virulente est constituée par ces Croix de Feu du colonel Laroque dont Salomon croise un temps la trajectoire, et dont la grande manifestation insurrectionnelle du 6 février 34 aura des conséquences inattendues sur le destin des frères.
  • La misère des bidonvilles dans les années post-crise de 29 est grande, avec son lot de violences, de commerce sexuel, d'abus aussi. C'est Moïse qui est contraint d'y frayer, dans un rôle qui va progressivement lui déplaire de plus en plus.

Dans ce monde troublé et parfois hostile – même si les bonnes rencontres ne manquent pas non plus pour Salomon et Moïse –, il y aura encore, comme dans les opus précédents, des choix douloureux à faire, des amitiés perdues et des menaces de mort, des ponts qu'on croyait brûlés et qui ne l'étaient pas complètement, des moments drôles ou cocasses comme ces jazzmen sénégalais qui apprennent tout un répertoire en yiddish pour se produire lors du mariage Bensoussan, moment surréaliste où on voit la bourgeoisie et le monde du crime réunis à leur corps défendant dans une ambiance de profond mépris entre juifs séfarades et ashkénazes.
Jusqu'à une nouvelle fuite en catastrophe pour tout ce petit monde, vers les USA cette fois.

Et puis il y a aussi ces passages où l'on retrouve Salomon en 1942 au camp de Sobibor. Une horreur sans nom vécue par le jeune érudit, qui s'aggrave encore quand il se trouve plongé dans l'obligation de choisir qui vit et qui meurt et commence à réaliser comment il devra agir et changer pour espérer survivre au camp. Une seule chose est sûre, Salomon ne sortira pas psychiquement indemne du camp.

Voilà. Maintenant, reprenons l'antienne : c'est très bien écrit, très bien dessiné, très bien colorisé. Les divers fils se mêlent sans se gêner, certaines narrations se font même en simultané, montrant ainsi comment le calme d'un lieu coïncidait à l'époque avec la fureur d'un autre. Les personnages, même secondaires, sont travaillés, et les frères et leurs proches sont clairement attachants. A lire et à poursuivre.

Le mariage Bensoussan, Les frères Rubinstein t2, Brunschwig, Le Roux, Chevallier, De Cock

Commentaires