le nain de Whitechapel - Cyril Anton

Londres, fin du XIXe siècle. Plus ou moins. Oscar est le fils cadet d’une famille de la bourgeoisie anglaise. Excellent pianiste, il a un aîné moins brillant que lui mais que ses parents préfèrent. Lui est le souffre-douleur. Il faut dire qu’Oscar est nain, objet de honte et d’opprobre dans un monde où la difformité est perçue comme le signe objectif d’une défaillance morale. Après des années de brimades et d’humiliations, Oscar est foutu à la porte, littéralement jeté aux chiens. Il est alors recueilli par Freddy, un noir veuf et pianiste qui l’emmène chez lui à Whitechapel et l’initie au jazz et à la blue note. Mais voilà qu’en ces temps un gang nommé Tabula Rasa assassine d’horribles manières ceux qu’il considère comme des indésirables, pauvres, handicapés, marginaux… Oscar, qui change alors d’identité, se lance dans la traque des membres du gang. Il initie aussi la construction d’une boule de neige géante destinée à protéger le quartier et ses habitants des agressions extérieures.

En route pour les Utopiales


The time has come.
Voir les potes, les auteurs, les éditeurs, les amis.
Acheter des livres, en faire signer, une ou deux interviews aussi, et quelques photos.
 Plus, la remise du Prix Planète-SF des Blogueurs dimanche à 11.00 à l'agora de Mme Spock, avec une surprise.

 
Mais pour ça il faut d'abord prendre le train.

J'y suis en ce moment, à 300 km/h.

Quand à vous qui ne venez pas, restez bien tranquille, bien calme, en sécurité, je vais revenir.

Commentaires

Tigger Lilly a dit…
Une surprise ? :D
Lorhkan a dit…
Roooh, le teasing ! :D
Xapur a dit…
J'ai cru comprendre que ton train n'avait pas été tout le temps à 300 km/h...
Gromovar a dit…
Arrivé enfin. Et oui, une surprise :)