Vertèbres - Morgane Caussarieu

Avril 1997, Vieux-Boucau-les Bains, dans les Landes. Jonathan dit Jojo, un écolier de dix ans, est enlevé, emmené dans une camionnette par une « femme à barbe » si l'on en croit les témoignages de Sasha et Brahim, ses deux amis présents au moment des faits. Après une semaine d'inquiétude sourde pour la population de la petite station balnéaire – et singulièrement pour Sasha, Brahim, et Marylou, la mère de Jojo – l'enfant reparaît. Retrouvé par la gendarmerie sur une aire d'autoroute, Jojo est hagard, mutique, il a une vilaine blessure au flanc, et surtout, surtout, il a perdu toute la graisse qui faisait de lui un obèse morbide, diabétique entre autres pathologies. Réapparaître spontanément après un enlèvement est déjà étrange, mais réapparaître en ayant perdu 50 kilos en 7 jours, là, on dépasse l'entendement de quiconque. Qu'importe, dans l'immédiat, ce « détail ». La gendarmerie est contente d'avoir retrouvé un enfant vivant après 48 heures, ses amis s

En route pour les Utopiales


The time has come.
Voir les potes, les auteurs, les éditeurs, les amis.
Acheter des livres, en faire signer, une ou deux interviews aussi, et quelques photos.
 Plus, la remise du Prix Planète-SF des Blogueurs dimanche à 11.00 à l'agora de Mme Spock, avec une surprise.

 
Mais pour ça il faut d'abord prendre le train.

J'y suis en ce moment, à 300 km/h.

Quand à vous qui ne venez pas, restez bien tranquille, bien calme, en sécurité, je vais revenir.

Commentaires

Tigger Lilly a dit…
Une surprise ? :D
Lorhkan a dit…
Roooh, le teasing ! :D
Xapur a dit…
J'ai cru comprendre que ton train n'avait pas été tout le temps à 300 km/h...
Gromovar a dit…
Arrivé enfin. Et oui, une surprise :)