JLA : Crise d'identité - Meltzer - Morales

Tu sais sans doute, lecteur, que si j'ai lu les comics Marvel passionnément pendant des années, j'ai toujours été beaucoup plus circonspects sur les productions DC. Question de goût. Ce qui ne m'empêche pas d'y jeter de temps en temps un œil (et un gros si on pense à la saga Sandman). Nouvelle preuve ici avec la lecture de Justice League : Crise d'identité . Sue Dibny, la femme de Ralph Dibny – le super-héros plus connu sous le nom d' Extensiman – a été assassinée. Pas le super-héros le plus puissant de la team, Extensiman est réserviste de la JLA. Il est aussi l'un des premiers supes DC a avoir révélé son identité secrète. Ralph et Sue forment un petit couple simple et plaisant, aimés de tous tant à la JLA que dans leur entourage normal. Pas des monstres du calibre de Superman ou Batman, pas des stars telles que Flash ou Green Lantern. Ils sont simplement un super-héros de deuxième division et sa femme, unis à la vie à la mort et fidèles à leurs amis de l

Deux lauréats du Prix Planète-SF des blogueurs disponibles en poche

Petit plaisir certain pour nous, jurés du Prix PSF, et grand plaisir assuré pour vous, lecteurs du blog.

Si ce n'est déjà fait, sachez que vous pouvez lire depuis peu, en poche et chez FolioSF :

Même pas mort de Jean-Philippe Jaworski, Prix PSF 2014 entre autres
et
La maison des derviches de Ian McDonald, Prix PSF 2013 entre autres

Deux grands romans. Deux grands moments de lecture. Ruez-vous !

Et on n'oublie pas que Cleer de L.L. Kloetzer, Prix PSF 2011, est toujours disponible.

Commentaires