Bangkok Déluge - Pitchaya Sudbanthad

« Krungthep mahanakhon amon rattanakosin mahintara ayuthaya mahadilok phop noppharat ratchathani burirom udomratchaniwet mahasathan amon piman awatan sathit sakkathattiya witsanukam prasit » : ville d'Asie, capitale de la Thaïlande. Aussi connue sous le nom de Bangkok . C'est dans la ville tentaculaire de ses origines que nous transporte Pitchaya Sudbanthad pour son premier roman, " Bangkok Déluge ". De la fin du XIX siècle au futur proche, Sudbanthad donne à voir, à entendre, à sentir, une ville monstre aussi fascinante qu'on cobra cracheur. Autour d'un site qui persiste d'un moment de la ville à l'autre, d'une maison qui fut mission chrétienne avant d'être une belle demeure et devint ensuite l'annexe d'un immeuble de grande hauteur, l'auteur déroule l'écheveau des vies qui en sont proches, au cœur d'une ville qui est le personnage principal du roman. Une ville que je n'avais pas lue aussi bien décrite depuis La fille a

La colline a des cornes


Quelques mots pour signaler le tome 8 de la série Druides. Intitulé "Les secrets d'Orient", il fait suite aux Disparus de Cournouailles, et constitue donc le second tome du second cycle. Encore un effort pour être sorcier, mon fils ;)

En dépit d'une modification du dessin, qui devient plus sombre, le plaisir ressenti à lire cette série ne diminue pas. L'histoire est solide, intrigante, régulièrement surprenante. C'est du polar médiéval qui n'hésite pas à être spectaculaire. Certaines scènes sont impressionnantes. Il y a des forteresses, des cuisines, des conflagrations qui frappent l’œil et l'imagination. Istin et Lamontagne réussissent leur relecture celtique de Craven.

L'enquête continue, certaines réponses arrivent, mais de nombreuses zones d'ombre demeurent. En effet, il semble qu'il y ait beaucoup plus derrière les disparitions que ce qu'on supposait au départ de l'affaire, mais aussi que ce qu'on avait cru comprendre au fil de la lecture.
Les responsables, enfin découvert, des atrocités commises semblent avoir des motivations secrètes et le choix de leurs victimes ne pas tout devoir au hasard. Quel est le lien entre les différentes victimes ? Le seigneur Lucius, affligé par l'enlèvement de sa femme, n'a-t-il rien à cacher ? La belle Liel est-elle une alliée ou une ennemie ? Où ont fuit les monstres ? Et d'abord, qui sont-ils vraiment ? Quelle est l'histoire qui les a conduit à la damnation ?

Ce tome se termine encore sur un cliffhanger et un sentiment de grande frustration tant on imagine le temps qu'il faudra pour avoir des réponses.

Druides t8, Les secrets d'Orient, Istin, Lamontagne

Commentaires

Efelle a dit…
J'attendrais la fin de ce cycle pour m'y mettre alors...
Unknown a dit…
J'adore cette page. Si vous aussi vous aimez cette page voici l'adresse de mon blog : gang de girl cc dragon. Vous y trouverez des hisoires, infos, images et liens insolite.
:)
Bisous et a bientot.
Gromovar a dit…
@ Efelle : Je savais que tu dirais ça

@ Cedric Dragon : Sans dec' ?