Afterland - Lauren Beukes

Terre, 2023. Une épidémie foudroyante de HCV  vient de tuer 99% de la population humaine mâle. Ne restent que les quelques chanceux que leur patrimoine génétique a protégé sans qu'on sache encore comment. Une telle tragédie a été un traumatisme pour l'humanité, tous ces hommes étant des frères, des fils, des pères, des maris, des amis. Mais, par-delà le traumatisme moral – et sexuel –, le désastre fut économique aussi, tant sont genrés une grande partie des métiers existants . Il manqua subitement beaucoup de monde dans certains secteurs économiques clefs – techniques et scientifiques notamment –, et, l'épidémie étant toute récente, le déséquilibre n'a pas encore été résorbé ce qui fait que production et ravitaillement sont donc loin d'être optimaux. Si on ajoute à ces questions, les inévitables fermetures de frontière, états d'urgence, émeutes et/ou tentative de prise de contrôle violente du pouvoir politique, les deux dernières années n'ont pas été de tout

Encalminé


Sortie du tome 2 de Siberia 56, intitulé "Morbius".
Après l'entrée en matière très classique mais pas désagréable que constituait le tome 1, ce tome 2 déçoit.
 Il se lit sans déplaisir mais toute l'affaire n'avance guère. On reste sur sa faim et on commence à se dire que l'ensemble est bien moyen, surtout de la part de Bec. Si on ajoute que le dessin est toujours plutôt confus...

Siberia 56 t2, Morbius, Bec, Sentenac

Commentaires