Galeux - Stephen Graham Jones

« Le plus profond en l'homme, c'est la peau » écrivit Paul Valéry. Dans la cas du narrateur anonyme du " Galeux " de Stephen Graham Jones ce n'est pas complètement vrai. Car s'il est un jeune garçon passant en 389 pages de l'enfance à l'adolescence tardive, le plus important pour lui est dedans, c'est le loup qui est important. A condition qu'il y ait bien, comme il en rêve, un loup intérieur attendant son heure. " Galeux " est un émouvant roman familial. Le vaste monde du roman est le nôtre. Mais l'essentiel se passe dans le monde du narrateur, l'extérieur n'étant vu que de loin, source de nourriture ou de menace suivant les cas. Dans le petit monde du narrateur il y a sa tante Libby et son oncle Darren. Il y eut aussi son grand-père, que la vieillesse emporte au début du roman, et une mère jamais connue, morte depuis longtemps mais toujours présente dans son esprit. Pour ce qui est d'un père... Une famille incomplè

Orion shall rise, Poul Anderson


"Orion shall rise"est un roman post-apo de Poul Anderson. On y voit des nations s'affronter au sein d'un monde convalescent. On y suit une grande aventure portée par des personnages hauts en couleurs. "Orion shall rise", c'est un récit de cape et d'épée post-ap.

Je ne peux en dire plus car ma chronique sera dans le Bifrost n° 75, et elle ne reviendra ici qu’un an après la sortie de la revue (c’est à dire, pfff…).

Je peux au moins donner le résumé de la couv’ car celui-ci est disponible partout :

After nuclear weapons ravaged the Earth, only Skyholm, a huge solar-powered station floating above Europe, remains in possession of high technology. But as Skyholm is seized by a religious faction, a young noble escapes to the ground below and joins a group who conspire to use the power of the atom, outlawed for centuries, to regain the lost heritage of space flight.

Voila. Rien de plus. Sinon voici ce qui m'attend :



Commentaires

BiblioMan(u) a dit…
Salut ! Il n'a jamais été traduit celui-là ?
Gromovar a dit…
Pas que je sache.