La Mort à lunettes - Tome - Goffaux - Redj

Il y a des albums qui montrent et d'autres qui laissent déduire. " La Mort à lunettes " est de la seconde catégorie, tout le suggère. Son titre d'abord, dont on dira qu'il est énigmatique. Son début ensuite, violent et tragique, qu'on relit les premières pages passées en observant mieux les visages pour être sûr que c'est bien un flashforward – et donc toute la suite un flashback. Ses ellipses enfin, nombreuses, qui disent une biographie seulement par les portes qu'elle ferme lors d'un road trip final de New-York à Las Vegas aux début des années 2000, entre tournée d'adieu et baroud d'honneur pour Malcolm/Malek, un jeune noir new-yorkais converti à l'Islam en prison puis enrôlé dans un programme de com' de l'US Army. Un voyage conclusif avant l'Afghanistan que Malek entreprend avec l'aide et la compagnie d'Alexander, un vieux juif exilé à NY rencontré par hasard à l'église dans laquelle Malek fait le ménage. Le v

Fog et pucerons

La collection e-baskerville, dirigée par Jean-Daniel Brèque, édite ou réédite, sous forme numérique, des romans ou nouvelles de « L’Age d’or des conteurs », entre 1880 et 1914. On y trouve des récits fantastiques ou policiers, simples dans leur narration et riches tant en figures marquantes qu’en rebondissements. La patte est caractéristique de l’aventure telle qu’on la concevait à l’époque victorienne. Ca se lit vite, avec plaisir, et facilement.


"La fin de Londres" raconte, dans une texte bref à la lecture très rapide, quelle apocalypse toucha Londres, tuant toute sa population. On y voit les effets, déjà, de la dégradation de l'environnement, et comment la vie ne tient parfois qu'à un heureux hasard.


"L’exterminateur", bref également et doté d'une couverture exquise, confronte un "savant fou" haineux à un médecin de campagne intègre et courageux. Où l'on voit que l'humanité toute entière n'a dû sa survie qu'à la perspicacité et à l'abnégation d'un brave homme.
Si on aime les mécahnts insectes, on pourra approfondir en lisant le très délirant comic The Exterminators.

Deux lecture idéales pour liseuses, téléphones et transports en commun.

La fin de Londres et L'exterminateur, Robert Barr

Commentaires

Anonyme a dit…
Petite précision: "L'Exterminateur" se trouve en exclusivité tout le mois d'avril sur le site des Moutons électriques. Il sera également en vente à partir du 1er mai sur les plates-formes amazon.fr, fnac.com et kobobooks.fr, où l'on trouve déjà "La Fin de Londres".
Jean-Daniel Brèque
Gromovar a dit…
Dont acte :)