Defenders of the Earth - Stan Lee and al.

Defenders of the Earth est une mini-série créée en 1987 à l'initiative de Stan Lee qui en écrivit le premier numéro avant de passer le stylo à Michael Higgins entre autres. Elle est la "version papier" d'une série télévisée animée de 65 épisodes démarrée l'année précédente. Defenders of the Earth est l'histoire de quatre super-héros (et de leurs enfants !) luttant de concert pour sauver la Terre de nombreuses menaces dont celle du terrifiant Ming , le maléfique empereur de Mongo. Les quatre adultes sont des héros King Features dont on put lire pendant des années les aventures en court strips publiés dans les journaux notamment. Les héros réunis pour défendre la Terre sont donc, dans l'ordre d'apparition, Mandrake le magicien et son ami Lothar , Flash Gordon et pour un temps trop court sa femme Dale, et pour finir  Le Fantôme version Kit Palmer. Avec eux leurs enfants, plus side-kick bien futés qu'autre chose. Le groupe, constitué pour aider

Chroniques de la Grande Séparation, Gabriel Eugène Kopp


Ami lecteur ! Si tu as 9€50 dont tu ne sais que faire, il y a pour ceux-ci nombre d'usages meilleurs que l'achat du "Chroniques de la Grande Séparation" de Gabriel Eugène Kopp.

Je ne peux en dire plus car ma chronique sera dans le Bifrost n° 72, et elle ne reviendra ici qu’un an après la sortie de la revue (c’est à dire, pfff…).

Je peux au moins donner le résumé de la couv’ car celui-ci est disponible partout :

L’exploration stellaire a fini dans une impasse au XXIe siècle.
Les moteurs les plus puissants ont éreinté les coques les plus dures. Les engins les plus raffinés, assez solides pour résister à l’usure et à la casse, ne promettent d’arriver que bien des générations plus tard.
Ces mêmes modules qui ont plongé au coeur du Soleil n’ont pu être suffisamment accélérés pour rendre la randonnée sympathique et courte : ils ne permettraient pas aux explorateurs de parvenir au terme du voyage dans un délai assez raisonnable pour profiter de la nouvelle terre visitée... autrement que lors d’une mise au tombeau.
L’espace entre les étoiles exige une solution bien plus rapide.

Voila. Rien de plus. Sinon voici ce qui m'attend :



Commentaires

Guillmot a dit…
A se poser la question de la pertinence des parutions chez les petits éditeurs.
Gromovar a dit…
La volonté de faire décalé ?